Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 mai 2022 6 21 /05 /mai /2022 07:04

Les visiteurs habituels de ce Terrier ont bien remarqué que, comme souvent à cette période de l'année, Marmotte n'est pas très présente.

Elle préfère se dorer au soleil profiter de la nature qui l'entoure.

Il faut dire que ce mois de mai est particulièrement agréable même si les jardins apprécieraient un peu de pluie.

Pour honorer la fête de la Nature,

je vous invite à visiter virtuellement notre Terrier.

Fête de la nature

Comme chaque année, Mr Marmotte s'évertue à laisser le maximum d'espaces pour la biodiversité ce qui nous donne l'occasion de faire de magnifiques observations.

Fête de la nature
Fête de la nature

 

 

 

Suivez-moi

tout d'abord autour de l'étang

où fleurissent actuellement les Iris des marais.

 

 

 

 

 

Fête de la nature

Le paradis des grenouilles vertes bien entendu.

Fête de la nature

 

Un saule argenté fait le bonheur des pics, pivert ou pic noir.

 

Plus loin, un tronc mort depuis bien longtemps est un vrai réservoir de biodiversité tout comme les tas de branches volontairement laissées sur place.

 

Fête de la nature
Fête de la nature

Traversons ensuite le fossé sur ce pont qui disparaît presque dans la végétation.

 

Fête de la nature

Nous avons un bel aperçu de la mare.

 

Fête de la nature

En longeant le ruisseau, nous découvrons plusieurs trognes qui abritent quelques animaux nocturnes que nous ne pouvons observer que par le biais du piège-photo.

Fête de la nature

Connaissez-vous la Genette commune?

 

 

Au pied de ce têtard, nous sommes attirés par quelques plantes qui se dressent au-dessus des autres graminées.

Avez-vous deviné lesquelles?

 

Fête de la nature

Revenons maintenant vers ce qui pourrait paraître mal entretenu pour certain(e)s.

Fête de la nature

Bien au contraire, pour nous c'est un ravissement.

Comment aurions-nous pu concevoir un si beau massif avec toute cette diversité, ce mélange de couleurs?

Fête de la nature
Fête de la nature
Fête de la nature

Cette année, plus que jamais, les orchidées sauvages sont innombrables.

Les Orchis pyramidal apportent cette touche pourpre.

 

Fête de la nature

Quant aux Ophrys abeille, elles, se sont multipliées en rangée comme si elles avaient été plantées. Un hasard ou une dispersion des graines par la tondeuse?

Fête de la nature
Fête de la nature

Nous terminerons ce parcours par une visite à notre spirale à aromatiques qui nous réjouit toujours par ses couleurs, les plantes qui parfument nos plats mais aussi par la biodiversité qu'elle abrite. 

 

Fête de la nature

J'espère que vous avez pris plaisir à cette balade bucolique et pourtant, je ne peux pas vous faire partager tous les parfums qui nous ont accompagnés. Que ce soit la senteur vanillée du sureau, le délicat arôme des œillets juste éclos ou surtout le parfum enivrant des roses.

Je ne peux pas non plus vous faire partager tous ces chants d'oiseaux qui nous enchantent, le gazouillis des mésanges, la mélodie bien reconnaissable des loriots et surtout l'incomparable roucoulement de la Tourterelle des bois bien présente dans nos haies.

 

Quel bonheur de vivre dans un tel environnement!

Partager cet article
Repost0
11 juin 2021 5 11 /06 /juin /2021 05:21

Et rose elle a vécu ce que vivent les roses,
L'espace d'un matin.

François de Malherbe

Je ne peux pas clore ce chapitre "roses" sans vous faire partager quelques superbes montages confiés par une amie quilteuse charentaise, fidèle visiteuse de mon Terrier.

 

© photos JM C
© photos JM C
© photos JM C
© photos JM C
© photos JM C
© photos JM C
© photos JM C
© photos JM C
© photos JM C
© photos JM C
© photos JM C

© photos JM C

Je ne peux pas non plus tourner cette page sans une pensée pour ma chère amie avec qui je partage plusieurs passions, dont celle de la nature en général et des fleurs en particulier. L'an dernier, nous avons beaucoup parlé roses. C'est grâce à elle si j'ai mis des noms sur la plupart de mes rosiers.

 

 

A son tour,

elle vous invite à découvrir sa roseraie

par le biais de manublog.

 

Quelque chose me dit que très bientôt Marmotte reviendra enfin à la couture.

Partager cet article
Repost0
9 juin 2021 3 09 /06 /juin /2021 05:24

Vous avez été nombreux à apprécier les rosiers du Terrier.

 

Certaines personnes ont été déçues par la qualité des photos que je diminue volontairement pour les nécessités du blog. Pour ceux qui souhaitent faire une 2e visite, voici le lien pour un album avec des photos de meilleure qualité.

Ces roses me rappellent un livre que je viens de savourer: Rosa Candida de l'islandaise au nom imprononçable, Audur Ava Olafsdottir.

Rosa Candida

Un roman un peu étrange dans un lieu indéfini mais assez paradisiaque qui se lit facilement. Le personnage principal, passionné de fleurs et particulièrement par cette rose à huit pétales nous entraîne dans son périple qui l'amènera à faire une découverte assez inattendue sur lui-même.

 

Rosa Candida

Le marque-page qui traîne près du livre est pour rappeler un autre rendez-vous ce week-end: la 44e fête des plantes et du jardin au Domaine de Péré (79630).

 

Rosa Candida

 

 

Je voudrais "rendre à César ce qui est à Pissarro". Suite au précédent article, Jean-Luc s'est souvenu que ce fameux rosier aux fleurs multicolores appartenait à la collection "roses de peintres" de chez Delbard. Après recherche, il semble que ce soit Camille Pissarro. La description paraît correspondre.

Les grandes fleurs de ce rosier éclatent avec exubérance en rouge, rose, jaune et blanc, par touches de couleurs, juxtaposées avec fantaisie. Cette rose charmeuse est mise en valeur par un feuillage vert sombre.
C'est un rosier idéal en massif et qui vous apportera de la luminosité.

Georges Delbard

Rosa Candida
Rosa Candida

Celui qui cherche son bonheur doit arracher lui-même la flèche de ses lamentations, de ses plaintes, de ses chagrins.

Bouddha

Partager cet article
Repost0
6 juin 2021 7 06 /06 /juin /2021 06:35

Cette année, la famille Marmotte

participe à ce rendez-vous aux jardins virtuellement.

Migonne allons voir...

Je vous invite à me suivre pour visiter nos rosiers.

Notre premier rosier acheté en mai 2011 - grimpant sur l'angle de la maison exposé sud/est : sans doute Papi Delbard – très florifère de mai à La Toussaint.

Migonne allons voir...
Migonne allons voir...

Une digitale est venue s'installer au pied et le protège des pucerons.

Migonne allons voir...

 

Ce sont ces roses qui me permettent de faire de nombreux bouquets tout l'été. J'aime leur couleur qui varie du presque orange pour les boutons au saumon puis au rose plus pâle lorsque la fleur est entièrement ouverte (ce que ne reproduit pas exactement la photo).

Migonne allons voir...

Trois rosiers offerts à Mr Marmotte, en novembre 2011 :

Alain Souchon, magnifiques fleurs rouge pourpre. Planté plein sud au pied du rosier grimpant les fleurs s’abîment toujours très vite. Nous avons choisi de le transplanter sur la façade est. Il n'a pas encore fleuri cette année.

Migonne allons voir...

Sweet Love, belles fleurs roses nacrées, planté à l'est.

Migonne allons voir...
Migonne allons voir...

Je les aime beaucoup dans un soliflore.

Migonne allons voir...

Rhapsodie in blue met en valeur Sweet Love par sa couleur bleu/mauve (la photo n'est pas représentative) – petites fleurs en grappes.

Migonne allons voir...
Migonne allons voir...
Migonne allons voir...

Deux rosiers achetés en mai 2013 :

Isabelle Autissier, belles fleurs à couper, saumon avec des nuances jaunes – se développe peu.

Migonne allons voir...
Migonne allons voir...

Baronne de Rotschild, rosier grimpant à fleurs rose/mauve en bouquets. Transplanté à l'automne 2019, il devient magnifique.

Migonne allons voir...

Bataclan, acheté en mai 2019, planté à l'ouest – des roses jaunes impressionnantes qui tiennent longtemps.

 

Migonne allons voir...
Migonne allons voir...

Cette année, ses magnifiques fleurs sont attaquées et n'ont plus leur superbe.

Migonne allons voir...

Celui que j'avais oublié (étiquette retrouvée) probablement acheté en mai 2015 : Fantin Latour, transplanté à l'automne 2019 et partagé en 2, l'un toujours à l'est et l'autre à l'ouest.

Une fleur rose commence à apparaître.

Migonne allons voir...
Migonne allons voir...

Ceux dont je ne connais pas le nom :

Celui que j'appelle Jean-Luc, du prénom de celui qui me l'a offert, greffé par ses soins. J'adore ses couleurs panachées, un mélange de rose et jaune. Il fleurit de bonne heure et refleurit plusieurs fois mais il ne se développe pas beaucoup.

Migonne allons voir...
Migonne allons voir...
Migonne allons voir...

Un rosier à fleurs jaunes bordées de rouge qui deviennent roses en fin de floraison. Il fleurit très tôt mais ne se développe pas beaucoup. Probablement acheté en mai 2017 et transplanté à l'automne 2019. Les variations de couleur de ses pétales sont vraiment superbes.

Migonne allons voir...
Migonne allons voir...

Rosier de Hildesheim, offert par un correspondant allemand de Marmotton qui habite cette ville : rosier buisson très florifère de juin jusqu'à La Toussaint. En boutons, les fleurs paraissent rouges mais la floraison est rose vif.

Migonne allons voir...

D'autres rosiers buissons, plantés avec des Acanthes et des Nepetas, autour de la fosse toutes eaux. La floraison dure moins longtemps que le précédent. Ils ne sont pas encore fleuris.

Migonne allons voir...
Migonne allons voir...

Mes préférés, sentimentalement (parce que offerts par un ami qui les cultivait et les vendait), ces minis rosiers de Bernard qui végétaient en Charente ont trouvé leur terrain favori. Ils prolifèrent au point de devenir grimpants, parfois. Ils se multiplient très facilement. Quelques amis ont le privilège d'en avoir reçu un petit plant en cadeau.

Migonne allons voir...
Migonne allons voir...

Le dernier né, Pierre de Ronsard, rosier emblématique, offert par Marmotton à noël dernier. Planté à l'est le long du four à pain. Ses premières fleurs sont à la hauteur de mes espérances. Il restera le symbole de cette année 2020 si particulière.

Migonne allons voir...
Migonne allons voir...
Migonne allons voir...

Mignonne, allons voir si la rose
Qui ce matin avait déclose
Sa robe de pourpre au Soleil,
A point perdu cette vêprée
Les plis de sa robe pourprée,
Et son teint au vôtre pareil.

Pierre de Ronsard

Partager cet article
Repost0
5 juin 2021 6 05 /06 /juin /2021 09:34
Partager cet article
Repost0
1 juin 2021 2 01 /06 /juin /2021 09:54

Dans le jardin du Terrier,

le mois de mai est la pleine saison pour les fraises

et c'est un plaisir d'aller en cueillir quelques-unes pour le dessert.

 

Opération sauvetage (encore)
Opération sauvetage (encore)
Opération sauvetage (encore)

Parfois, on peut y faire de drôles de rencontres.

 

Mr Marmotte protège les fraisiers à l'aide d'un filet car les merles n'attendent pas qu'elles soient mûres pour venir les picorer. Ce filet peut devenir un terrible piège pour d'autres individus qui aiment se glisser dessous au risque de s'y retrouver prisonniers.

Opération sauvetage (encore)

C'est ainsi que dimanche soir, nous avons dû jouer les pompiers pour libérer une magnifique couleuvre d'Esculape (Zamenis longissimus).

Nous avions déjà expérimenté il y a 2ans, comme j'en avais parlé ici et .

Avec la complicité de Marmotton qui n'appréhende pas du tout de maintenir la tête de notre "amie". Le travail n'était pas évident car la dame était bien emmêlée!

Opération sauvetage (encore)
Opération sauvetage (encore)

Malgré tout, nous avons fini par lui redonner sa liberté.


 

Elle en a vite profité pour se faufiler dans l'herbe

Elle en a vite profité pour se faufiler dans l'herbe

et surtout retrouver le mur de la spirale à aromatiques.

et surtout retrouver le mur de la spirale à aromatiques.

Je profite de cet article pour vous rappeler un excellent film que vous pouvez trouver à la boutique Fifo distribution:

Des serpents dans nos têtes - de Marie Daniel et Fabien Mazzocco.

Souhaitons longue vie  à notre belle Esculape

car, même si certains sont réticents vis à vis des reptiles,

il faut savoir qu'ils sont indispensables à la biodiversité.

Partager cet article
Repost0
5 mars 2021 5 05 /03 /mars /2021 11:57

Il y a longtemps que Marmotte n'a pas parlé cuisine!

Hier soir pas beaucoup d'inspiration, frigo un peu vide et réserve de légumes de saison au plus bas... mais il y a toujours quelques pâtes, le congélateur et les conserves. La famille Marmotte ne risque pas de mourir de faim même en auto confinement volontaire.

Une soudaine envie de lasagnes...

peut-être inspirée par Mr Marmotte qui prépare ses lasagnes au jardin...

mais pas avec la traditionnelle bolognaise.

Cuisine créative
Cuisine créative
Cuisine créative
Cuisine créative
Cuisine créative

Pour une fois, je délaisse un peu Cooking Julia au profit de Marmiton. Je découvre une recette de lasagnes provençales bien appétissantes mais pas vraiment de saison... quoi que... un bocal de courgettes/tomates maison pourrait bien remplacer les légumes méditerranéens.

Le gorgonzola n'est pas un fromage que nous consommons régulièrement, par contre, il me reste un morceau de fourme d'Ambert. Pourquoi ne pas essayer?

Quant au pesto vert... pas de souci... j'ai du pesto de persil qui devrait remplacer avantageusement le traditionnel pesto basilic.

Il ne reste qu'à monter les différentes couches et recouvrir de pesto jaune dont la douceur sera aussi agréable qu'une sauce tomate, saupoudrer de parmesan et cuire au four avant de déguster avec une salade frisée du jardin.

Cuisine créative

Mes convives se sont régalés avec ces produits simples.

À part les pâtes et le fromage tout est fait maison... avec amour de surcroît!

Manger moins mais manger mieux...

cela me ramène tout "naturellement" au blog de La ruche des quilteuses de ce jour. Avec son magnifique patch "Réenchanter le monde", Katell décrit avec brio ce que je pense tout bas… et cet article réenchante si bien tout ce que j’ai pu écrire dernièrement.

Que dire de son quilt qui illustre à merveille ces paysages de bocage où je me sens tellement bien!

Que dire de son quilt qui illustre à merveille ces paysages de bocage où je me sens tellement bien!

Je terminerai en souhaitant la bienvenue

aux trois personnes qui viennent de rejoindre les visiteurs de mon Terrier

et en remerciant tous ceux qui apprécient ce que j'écris.

Donnez à ceux que vous aimez des ailes pour voler, des racines pour revenir et des raisons de rester.

Dalaï Lama

 

 

 


 

 

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2020 3 25 /11 /novembre /2020 11:24

 

Suite à mon article au sujet de l'anniversaire de mon Terrier, je n'ai répondu à aucun commentaire, volontairement, car je préfère remercier tout le monde ici.

Merci de me faire confiance.

 

Merci de m'encourager à continuer à mélanger Nature et activités manuelles.

 

Merci de vos visites fidèles.

 

Pour vous remercier, je vous offre la recette de ma salade automnale.

 

 

Je vous garantis l'authenticité de cette création très personnelle. Vous ne la trouverez dans aucun livre de cuisine ni sur aucun blog dédié à l'art culinaire même si l'idée première vient de mon inspiratrice favorite, Cooking Julia.

 

Je vous invite à relire comment je m'inspire de ses recettes, ici.

Monique a vite reconnu le chou kale; les carottes n'ont pas échappé à Dany; et Yakéné a deviné le chou-fleur et non le céleri. Bravo à elles.

 

La plupart du temps,comme je l'ai déjà raconté ici, avant de cuisiner je fais un tour dans le potager ou dans le cellier où sont stockés les produits du jardin.

Ce jour-là, c'est le chou kale qui a attiré mon attention car dans le jardin, il a fière allure!

La salade automnale de Marmotte
La salade automnale de Marmotte

Depuis que Mr Marmotte cultive ce légume, nous nous régalons aussi bien cru que cuit.

Il me rappelle davantage l'épinard que le chou vert. De plus, ses bienfaits ne sont pas négligeables.

 

Ce légume ancien revient sur le devant de la scène, classé parmi les “super-aliments”, en raison de sa richesse exceptionnelle en micronutriments protecteurs. Ses teneurs record en bêta-carotène et en vitamine C, son apport spécifique de composés soufrés, lui confèrent de nombreux atouts pour la santé, en particulier un intérêt dans la prévention des cancers. Le kale gagne à être consommé cru, en smoothie ou en salade. Mais, il permet aussi de préparer des chips apéritives nutritives et très basses calories.

Doctissimo

Revenons à nos moutons notre salade.

 

C'est Cooking Julia qui m'a appris à cuisiner le chou kale cru. Il faut choisir les feuilles les plus jeunes, bien les laver à l'eau vinaigrée car leurs frisures sont un excellent couvert pour les minuscules limaces. Il faut également les attendrir en les malaxant bien avec la vinaigrette.

La salade automnale de Marmotte

 

Ce jour là, j'avais également un beau chou-fleur et je me suis souvenue du "taboulé de chou-fleur aux légumes" de Cooking Julia.


 

La salade automnale de Marmotte

Il manquait un peu de couleur à cette salade. Quoi de plus naturel que quelques carottes râpées au Thermomix, bien entendu.

Photo trouvée sur le Net

Photo trouvée sur le Net

On ne le voit pas sur la photo mais j'ai également ajouté quelques tomates cerises marinées à l'huile d'olive, tomates que j'avais fait sécher au soleil cet été, toujours selon les conseils de Cooking Julia.

La salade automnale de Marmotte

D'autre part, j'ai utilisé un peu de cette huile parfumée du bocal pour assaisonner ma salade.

La salade automnale de Marmotte

 

 

J'ignore ce qu'en penserait un chef cuisinier (ou ma diététicienne préférée qui se reconnaîtra) mais j'ai régalé mes convives tout en leur apportant quelques vitamines bien nécessaires en ce moment!

 

Bon appétit!

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2020 3 23 /09 /septembre /2020 04:54

Même si nous sommes déjà en automne,

j'ai envie de parler encore de papillons,

ne serait-ce que pour ceux qui ont apprécié la chasse aux papillons.

Nous avons l'habitude, les jours de beau temps d'admirer les papillons, tous plus colorés les uns que les autres. La nuit, il nous arrive aussi d'en voir entrer dans une pièce éclairée ou attirés par les phares des voitures.

Nous parlons de "papillons de jour" et "papillon de nuit" mais cette appellation n'a rien à voir avec le fait qu'ils soient diurnes ou nocturnes. La preuve, je vous ai déjà montré ce magnifique grand paon de nuit observé en plein jour dans notre jardin.

Marmotte à la chasse aux papillons de nuit

Je vous ai également montré une écaille chinée posée sur un dahlia.

Marmotte à la chasse aux papillons de nuit

Qui n'a jamais observé le moro sphinx ou sphinx colibri, cet infatigable petit papillon, butinant en vol stationnaire et impossible à photographier tellement ses ailes bougent en permanence?

Photo empruntée à Wikipédia

Photo empruntée à Wikipédia

Contrairement aux apparences,

ces trois lépidoptères et bien d'autres

sont des papillons de nuit.

Comment s'y retrouver? et comment les distinguer?

Les papillons de jour (butterflies en anglais) ou Rhopalocères se distinguent surtout par la forme de leurs antennes terminées par une boule (une massue). Ils ne se nourrissent que le jour et la plupart du temps, au repos, leurs ailes sont repliées à la verticale au-dessus de leur corps.

Les papillons de nuit (moths en anglais), ou Hétérocères ont des couleurs qui leur permettent de se confondre avec la végétation, le jour, pour échapper aux prédateurs. Leurs antennes ont des formes variées. Au repos, ils placent leurs ailes à plat sur leur corps, comme un toit.

Voici ce que j'ai retenu afin de les reconnaître

mais si vous voulez en savoir davantage, ce site vous renseignera.

Le jour, la chasse se fait avec un filet.

Marmotte à la chasse aux papillons de nuit

Mais la nuit?

Marmotton a fait découvrir à Tit'Marmotte la chasse avec un piège lumineux.

Les papillons de nuit étant attirés par la lumière, il suffit d'installer un point lumineux au-dessus d'un drap blanc pour "récolter" toutes sortes de spécimens... à condition bien entendu de rester éveillé une partie de la nuit pour les capturer avec l'appareil photo afin de les admirer et surtout de les identifier.

Marmotte à la chasse aux papillons de nuit
Marmotte à la chasse aux papillons de nuit

Je vous invite à consulter notre album des papillons de nuit.

Pensez à faire défiler les images afin d'avoir quelques infos.

 

Quelques spécimens ne sont pas identifiés.

Si vous pouvez nous aider, n'hésitez pas!

Partager cet article
Repost0
4 septembre 2020 5 04 /09 /septembre /2020 10:16

Dans un beau parc,

une maison de poupée qui fait rêver...

La maison des papillons
La maison des papillons
La maison des papillons

Pendant de longues années, cette cabane a abrité les jeux de trois cousines et quelquefois leurs chamailleries. C'était le lieu où elles avaient plaisir à se retrouver lors des vacances. C'était le refuge idéal pour la lecture ou le dessin. Elle a été témoin de leurs rires mais aussi de leurs chagrins, j'imagine...

Mais les petites-filles ont bien grandi, leurs jeux ne sont plus les mêmes et les grands-parents ont envie de se séparer de la maison de poupée.

Pourquoi ne pas en faire profiter Tit'Marmotte?

C'est ainsi qu'en un après-midi, la cabane a été déconstruite puis reconstruite près du Terrier.

La maison des papillons
La maison des papillons
La maison des papillons
La maison des papillons
La maison des papillons

Elle a trouvé sa place sous le merisier.

 Belle surprise pour Tit'Marmotte!

Belle surprise pour Tit'Marmotte!


 

Maintenant, il faut l'aménager pour se l'approprier.

Dans mes trésors je découvre 2 petits rideaux, tout juste à la bonne taille. Il me reste aussi ce que j'avais coupé pour raccourcir un store.

La maison des papillons
La maison des papillons
La maison des papillons
La maison des papillons
La maison des papillons

 

Coïncidence, rideaux et stores sont décorés de papillons. Pourquoi ne pas compléter la déco avec le mini quilt papillon "Ensemble malgré tout".

 

 

La maison des papillons

Une fois l'aménagement terminé, il faut donner un nom à cette maison de poupée. Il coule de source, ce sera:

 

La maison des papillons

La maison des papillons

Et maintenant, il faut faire l'inauguration avec les anciens propriétaires.

Tit'Marmotte dévoile le nom

Tit'Marmotte dévoile le nom

Elle coupe le traditionnel ruban

Elle coupe le traditionnel ruban

La dernière semaine de vacances n'a pas été assez longue pour vraiment en profiter...

La maison des papillons
La maison des papillons
La maison des papillons

 

 

 

 

Vivement les prochaines vacances pour retrouver ce petit nid!

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le terrier de Marmotte
  • : Patchwork - broderie - décoration - cuisine - nature
  • Contact

Recherche

Catégories