Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 septembre 2021 2 21 /09 /septembre /2021 04:13

Après deux mois d'absence

et un été plus que morose,

Marmotte a beaucoup de mal à entrouvrir la porte de son Terrier!

C'est en reprenant les visites des blogs et tout particulièrement celui de La Ruche des Quilteuses que j'ai eu envie de reprendre quelques articles.

 

Les quilteuses qui ont eu la chance de se retrouver au Carrefour Européen du Patchwork ont pu admirer l'exposition d'une sélection des Quilts météo réalisés en 2020.

Katell, à l'initiative de ce projet,

nous en reparlera prochainement sans doute.

Imaginait-elle en lançant cette idée combien cette année serait particulière?

Les personnes qui visitent régulièrement mon Terrier se souviennent peut-être de mon implication dans ce challenge. Vous pouvez retrouver quelques articles qui en parlent ici, ou encore .

Voici le montage des blocs de l'hiver qui prouve combien celui-ci a été doux.

Voici le montage des blocs de l'hiver qui prouve combien celui-ci a été doux.

Les blocs du printemps avec l'apparition de journées déjà bien ensoleillées.

Les blocs du printemps avec l'apparition de journées déjà bien ensoleillées.

Les blocs de l'été avec beaucoup de soleil mais néanmoins une seule journée à plus de 38° et une majorité de nuits "fraîches".

Les blocs de l'été avec beaucoup de soleil mais néanmoins une seule journée à plus de 38° et une majorité de nuits "fraîches".

Les blocs de l'automne avec encore de belles journées et l'apparition de nuits un peu plus froides.

Les blocs de l'automne avec encore de belles journées et l'apparition de nuits un peu plus froides.

Contrairement à ce que vous pouvez penser, en découvrant que j'ai arrêté d'en parler depuis avril, malgré tout ce qui a pu se passer au cours de cette année, j'ai bien suivi le rythme et terminé tous mes hexagones au 31 décembre.

Le montage final a été réalisé dans les premiers jours de janvier mais le résultat m'a quelque peu déçue.

Quilt météo (4)

Même avec l'ajout de quelques hexagones reprenant la charte des couleurs utilisées, je pense qu'il n'est pas du tout lisible par le public.

Quilt météo (4)

Il me faut encore ajouter l'année et trouver l'inspiration pour le quilting.

Neuf mois ont passé depuis et je n'ai pas trouvé l'envie de m'y remettre. Cet ouvrage reste pourtant très symbolique. Je suis toutefois ravie d'avoir réussi à aller au bout de mon engagement. Ses couleurs chaudes me rappelleront que, contrairement à cette année, le printemps a été l'un des plus beaux dont je me souvienne et l'été a été très ensoleillé pour mon plus grand plaisir. Bien sûr, le confinement est symbolisé par les broderies qui "enferment" de nombreuses semaines mais je n'en garde pas un mauvais souvenir... contrairement à cette année.

 

 

 

 

 

Quilt météo (4)
Partager cet article
Repost0
21 juin 2021 1 21 /06 /juin /2021 08:50

Cette chanson de John Lennon me trotte dans la tête depuis hier...

Alors, imagine...

J'enfile mon top à manches papillon.

Je complète avec ma nouvelle jupe en jean blanche.

J'emprunte le sac de Mauricette si bien assorti à cette tenue.

Imagine...
Imagine...
Imagine...

Et je prends la route vers le Sud-Ouest...

Direction le Tarn pour visiter l'exposition au château de Lacaze.

 

 

Imagine...
Images empruntées à La Ruche des Quilteuses
Images empruntées à La Ruche des Quilteuses

Images empruntées à La Ruche des Quilteuses

Je découvrirai la robe Millefiori de Joelino.

Images empruntées à Joelino

Images empruntées à Joelino

 

 

Je croiserai sans doute Cécile

et d'autres personnes que je connais.

Le 27, je participerai à la fête des quilteuses.

Je ferai la connaissance de Neelam.

Et j'achèterai sans doute de nouveaux tissus.

 

 

NON...

malheureusement, je ne peux pas envisager ce périple.


 

 

Au Terrier, des travaux ont été programmés à cette date, des rendez-vous doivent être honorés et surtout, début juillet, nous devrons traverser la France d'ouest en est pour aller chercher Tit'Marmotte!

 

Mais vous, si vous le pouvez, prenez la direction de Lacaze.

Imagine...

Opposer ce qui te plaît à ce qui te déplaît: telle est la maladie de l'esprit.

Sengcan

Partager cet article
Repost0
1 avril 2021 4 01 /04 /avril /2021 09:37

Marmotte n'a pas de poisson à vous présenter en ce 1er avril

si ce n'est le souvenir d'une Journée de l'Amitié

organisée par la toute nouvelle délégation charentaise de France Patchwork

à Montmoreau, en 2005...

c'était hier!

 

Tous les ans, ce petit panneau revient éclairer l'un de mes murs.

Tous les ans, ce petit panneau revient éclairer l'un de mes murs.

 

Je vous invite à visiter les blogs de Scrap à Puy et Verveine & lin pour profiter du Festival du Poisson Farceur organisé par Esperluette. Vous y trouverez toutes sortes de belles idées.

 

Je profite de ce message pour vous poser une question

qui n'a rien à voir avec le poisson.

Quel rapport voyez-vous avec les deux photos suivantes?

Un indice: nous ne mangeons pas les papillons!
Un indice: nous ne mangeons pas les papillons!

Un indice: nous ne mangeons pas les papillons!

Si la musique nourrit l'amour, alors jouez!

William Shakespeare

Partager cet article
Repost0
1 mars 2021 1 01 /03 /mars /2021 05:22

Alors que nous fêtons l'arrivée du printemps aux environs du 20 mars

selon les années en fonction de la mécanique céleste,

cette saison, synonyme de renouveau,

est célébrée dès le 1er mars en Roumanie.

Martisor

 

 

 

Cette coutume du "Martisor" existait déjà à l'époque des Daces, ancêtres des Roumains à l'époque romaine.

À l'origine, on offrait aux enfants une pièce qu'ils suspendaient à un collier tressé rouge et blanc. Selon les différentes traditions, un homme et une femme ou un jeune-homme et une jeune-fille échangent un porte-bonheur.

Le rouge et le blanc sont toujours présents. Ces couleurs sont diversement interprétées: le rouge, comme symboles de vie (donnée par la femme) et le blanc comme symbole de lumière (apportée par l'homme). Elles peuvent aussi représenter l'hiver qui s'en va (le blanc) et le printemps qui arrive (le rouge).

Je vous laisse vous faire votre propre opinion en lisant divers articles à ce sujet: ici, ici ou encore .

 


 

 

 

 

Connaissiez-vous cette coutume?

 

Pour ma part, je viens de la découvrir grâce à notre délégation France Patchwork Charente.

Corine, qui nous envoie régulièrement des messages afin de maintenir le lien entre adhérentes a eu l'excellente idée de nous proposer un échange et avait montré l'exemple en envoyant ce charmant petit bonhomme de laine blanc et rouge à Jeune Marmotte n°2.

 

Martisor

C'est Isabelle, membre active de l'équipe qui est à l'origine de ce projet.

Merci à elle!

Voici des exemples proposés par Isabelle.
Voici des exemples proposés par Isabelle.
Voici des exemples proposés par Isabelle.

Voici des exemples proposés par Isabelle.

Nous avions donc le devoir de fabriquer un "martisor" et l'envoyer à la personne désignée.

 

Je fabrique tout d'abord un yoyo dans un tissu rouge et blanc.

Martisor

Il me faut un cordon dans ces mêmes couleurs. Je n'en ai pas mais je peux en fabriquer un avec de la laine ou du cordon perlé. De fil en aiguille de cordon en tresse, je déniche une cordelière blanche et une rouge.

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué?

Au lieu de les tresser simplement, je choisis de faire un nœud celtique en forme de cœur.

Ce ne sont pas les tutos qui manquent!
 

 

 

 

Le mien sera donc bicolore et tressé avec deux brins de diamètres et de matières différents, l'un est sec et l'autre glissant. Pour un meilleur résultat, je suis obligée de les fixer l'un à l'autre avec un fil invisible.

Le résultat me plaît bien surtout après y avoir suspendu un petit cœur afin d'en accentuer la forme et y avoir cousu un bouton coccinelle comme autre symbole de porte-bonheur.

Le résultat me plaît bien surtout après y avoir suspendu un petit cœur afin d'en accentuer la forme et y avoir cousu un bouton coccinelle comme autre symbole de porte-bonheur.

Pour offrir ce pendentif, il faut un écrin.

Martisor

Je pense aussitôt à un cœur danois toujours en tissu rouge et blanc.

Martisor
Martisor

 

Vous pouvez trouver de nombreux tutos également pour cette réalisation, comme celui-ci et également des vidéos qui montrent comment ne pas tomber dans le piège du cœur qui ne s'ouvre pas.

 

Cet échange est arrivé chez sa destinataire juste avant le 1er mars accompagné de la carte appropriée.

Martisor


Mais moi, j'avais reçu le sien à la veille de la Saint-Valentin... et pour cause: deux jolis coussinets rouges et blancs à suspendre, en forme de cœur et agrémentés de charms porte-bonheur: un fer à cheval et un trèfle à 4 feuilles.
 

Martisor
Martisor

Il était accompagné d'une jolie carte ancienne tout à fait dans le thème.

Merci Catherine!

Martisor

Nul doute que de nombreuses charentaises auront répondu à cet échange!

 

Mon petit doigt me dit que l'une d'elle recevra cette jolie tresse rouge et blanche parfumée à la lavande...

Martisor

Écouter la voix de son cœur, c'est trouver le chemin du bonheur.

Monique Moreau

Partager cet article
Repost0
24 février 2021 3 24 /02 /février /2021 11:25

Si j'en juge par les commentaires,

les articles Du bocage... à la haie interpellent les visiteurs de mon Terrier.

J'ai volontairement insisté sur la destruction des paysages et non sur les ravages sur la santé humaine pourtant liés.

Chacun en a conscience mais que faire?

Faut-il suivre ce que chantait déjà Michel Jonasz en 1975? "Changez tout"

 
Je veux aller où l'air est plus doux
Où la colombe vole en-dessous
Où le printemps entre un jour comme un fou
Vous saisit au revers
Au détour d'un chemin vert
Et vous dit
Ça va pas comme ça
Changez tout changez tout
Votre monde ne tient pas debout
Changez tout
Changez tout
Changez tout
Je veux aller dans l'après-midi
D'un jour où rien n'est interdit
Où le bonheur sans faire de comédie
Vous salue sans manières
Et vous parle à cœur ouvert
Et vous dit
Qu'est-ce que t'as bien fait
De changer tout changer tout
Pour une vie qui vaille le coup
Changez tout
Changez tout
Changez tout
Changez tout
Changez tout
Qu'est-ce que vous feriez sans nous
Après tout
Changez tout
Changez tout
Changez tout changez tout
Pour une vie qui vaille le coup
Changez tout
Changez tout changez tout!
Source : LyricFind
Paroliers : Pierre Grosz / Michel Jonasz
Paroles de Changez tout © Warner Chappell Music France

Heureusement,

un certain nombre d'initiatives se mettent en place.

 

L'Office français de la biodiversité (OFB) a placé l'année 2021 sous le signe de "l'année de la haie".

Depuis le début des années 2000, de plus en plus de personnes prennent conscience des méfaits causés. Les re-plantations de haies naturelles se multiplient... parfois pour se donner bonne conscience. Sous prétexte de montrer sa bonne volonté, une haie de thuyas est plantée pour masquer son habitation ou une haie naturelle re-plantée mais ne sera pas ou mal entretenue, voire exposée aux traitements phytosanitaires.

À gauche, la haie vive naturelle et à droite, la haie replantée depuis plusieurs années.
À gauche, la haie vive naturelle et à droite, la haie replantée depuis plusieurs années.

À gauche, la haie vive naturelle et à droite, la haie replantée depuis plusieurs années.

Dans le cadre du plan de relance, le Gouvernement met en place un budget important pour aider la plantation de 7000 km de haies d'ici fin 2022.

L'année de la haie


 

 

Mais ne faudrait-il pas convaincre tout un chacun de maintenir en place ce qui existe et surtout d'entretenir ces paysages?

Commençons par ne plus tondre ras chaque semaine.

Laissons un peu de place aux "mauvaises herbes".

Acceptons un trottoir quelque peu "enherbé"... et tant d'autres petits compromis.

 

L'année de la haie
L'année de la haie
L'année de la haie

Dans son livre "Sauvons la biodiversité", Catherine Levesque nous donne une multitude de clés faciles à adopter.

L'année de la haie

Heureusement,

il existe des citoyens responsables et respectueux de leur environnement

bien décidés à agir pour améliorer la situation

et ramener un peu de vie dans nos campagnes

même si cela demandera un peu de temps.

Il y a exactement un an, la famille Marmotte a été sollicitée par des voisins à se joindre à un chantier participatif de plantation d'un espace bocager sur un terrain que les propriétaires souhaitaient voir revenir en nature férale. Les arbres et arbustes ont été choisis en fonction de la nature du terrain et selon les espèces locales : aubépine, cornouiller, noisetier, viorne, chênes, etc.). C'est l'association locale Prom'haies qui a fourni les plants.

L'année de la haie

Le terrain a été préparé avec soin et chaque plant bien praliné avant sa plantation, tuteuré et protégé.

L'année de la haie
L'année de la haie
L'année de la haie
L'année de la haie

Petits et grands ont participé, les plus avertis conseillant les novices.

L'année de la haie

Un an après, lors de notre balade au Puits d'Enfer tout proche, nous sommes venus voir ce que devenait notre plantation. Quelques arbustes n'ont pas survécu mais ont été aussitôt remplacés.

Certains montrent les premiers signes de vie.
Certains montrent les premiers signes de vie.

Certains montrent les premiers signes de vie.

Dans quelques années, les enfants de la famille seront fiers de se promener avec leurs propres descendants dans ce taillis, d'écouter les mélodies des oiseaux, d'admirer papillons et autres insectes, de découvrir de petits rongeurs et d'imaginer tout ce qui grouille sous leurs pieds.

L'année de la haie

Plus récemment, Marmotton a été sollicité par les "frères Braco", de jeunes agriculteurs qui savent adapter leur productivité à la terre qui les accueille et non l'inverse. Ils n'hésitent pas à « se battre » pour re-planter quelque 230 m de haie. Ce fut l'occasion de faire participer les enfants de l'école maternelle locale et leur faire prendre conscience de l'importance de cette action.

L'année de la haie

Je vous invite à découvrir l'article très intéressant de Pierre Grillet à ce sujet.

N'hésitez pas à "feuilleter" ce site!

Tout le monde ne peut pas planter une haie autour de son terrain... quand il en a un... mais chaque consommateur peut agir en adaptant ses achats, en privilégiant par exemple les produits locaux issus de l'agriculture responsable.

En s'arrêtant, en se mettant à l'écoute de son ressenti, on prend le chemin de l'apaisement. Ce n'est pas un chemin facile, mais il porte au-delà de notre propre paix, pour soi et pour tous.

Pema Chödrön

Partager cet article
Repost0
5 février 2021 5 05 /02 /février /2021 10:51

Depuis quelques jours,

je vous parle de cet ouvrage qui m'a (nous a) bien occupée(s)

et auquel vous avez été nombreuses à vous intéresser.

Sept ans de réflexion (suite)

Pour le terminer en chemin de table, j'ajoute un triangle à chaque extrémité en utilisant ce beau tissu à grands motifs qui rappelle ma nappe carrée.

Sept ans de réflexion (suite)

Je veux le terminer par une bande unie jaune tout autour. Je mesure la longueur, j'ai juste assez de tissu... formidable... sauf qu'il faut un angle à chaque bout et là, mes bandes sont trop courtes.

Solution: couper et ajouter quelque chose pour masquer le raccord. Là encore, choisir un triangle s'est imposé aussitôt avec le rappel du tissu des extrémités qui n'existe pas ailleurs dans l'ouvrage. Oui, mais un triangle ne solutionne pas le problème de la longueur, bien au contraire puisque des coutures viennent s'ajouter. Qu'à cela ne tienne, il suffit d'ajouter des bandes parallèles. Utiliser les rayures mais j'ai une impression de masse et c'est en déplaçant le triangle sur les rayures que m'est venue l'idée de les mettre en biais.

Sept ans de réflexion (suite)

Je monte les bandes et là... je m'aperçois que l'angle avec la pointe serait beaucoup plus joli dans l'autre sens... donc mes bandes sont trop longues.

Peu importe; j'ai gagné une finition à laquelle je n'avais pas pensé au départ.

Comme quoi on s'enrichit toujours de ses erreurs!

Comme quoi on s'enrichit toujours de ses erreurs!

 

 

 

 

 

Examen final: je ne vois que les carrés bleus.

C'est alors que me vient l'idée de vous demander ce que vous voyez et ce que vous feriez pour y remédier... sans changer les tissus bien entendu.

Je vous livre la réponse de La Tulipe, résumé de presque tout ce qui a été exprimé dans vos commentaires:

 

Je trouve ton positionnement de tissus très intéressant. On voit plusieurs motifs. Le regard est d'abord happé par le rouge. Puis j'ai vu les carrés bleus. Et les bandes rouges qui rythment et répondent au moulin rouge. Il te manquait un dernier morceau avec une bande rouge ou le bleu est volontaire pour casser la régularité? Voir ce qu'a fait Patricia m'a aidée à voir les moulins jaunes. J'avais été happée par les centres bleus. J'aime beaucoup le petit rappel du tissu des extrémités au milieu des deux grandes bandes et du bleu et du tissu à bandes.

Des tulipes et des coeurs

 

 

Annie a été la seule à remarquer cette rayure rouge absente de l'un des carrés.

Aucune recherche de ma part mais encore une fois le fruit d'un heureux hasard. Ce carré est celui qui a été monté en 2013. Lorsque je reprends la découpe des trapèzes avec la règle Twisted Sisters, je ne me pose aucune question sur le positionnement des rayures.

Prudente, je n'en coupe d'abord que quelques-uns.

Économe, je déplace la règle sans gaspillage de tissu.

C'est en montant de nouveaux blocs que je m'aperçois de la régularité des rayures... et pour cause... la largeur de la règle équivaut exactement à un report de motif. Mais si je veux poursuivre ainsi, il faut veiller à toujours bien placer la règle au départ pour les dernières découpes.

Ce petit morceau différent des autres dérange un peu mon esprit "carré". Je pense le changer mais finalement je finis l'assemblage et je l'oublie. Il faut croire qu'il a sa raison d'être... je n'y toucherai plus.
 

Sept ans de réflexion (suite)

Sept ans de réflexion sera donc le titre de ce chemin de table et pourtant tout ce qui en fait le charme n'est que le fruit du hasard et non de la réflexion! 

J'attends maintenant avec impatience que ma Pfaff soit de retour de la clinique pour pouvoir le quilter. En attendant, je range soigneusement mes restes de tissu et... devinez quoi... une suite pourrait bien pointer son nez.

Elle vous intéresse?

Celui qui surpasse les autres est fort. Celui qui se surpasse lui-même est encore plus puissant.

Proverbe chinois

 


 

Partager cet article
Repost0
3 février 2021 3 03 /02 /février /2021 09:40

Ne vous inquiétez pas, je ne vous parlerai pas cinéma

car comme le dit si justement Patricia:

« nous ne pouvons pas dire qui de nous deux est Marilyn ».

Sept ans de réflexion

Outre ce film vieux de presque 70 ans, « Sept ans de réflexion » c'est le titre de l'ouvrage que j'ai montré dans un précédent article.

Pourquoi ce titre ?

Tout a commencé il y a un peu plus de 7 ans, en août 2013, lorsque Patricia est venue passer quelques jours de vacances dans le Terrier de Marmotte... avec un projet de patch bien entendu.

Chacune a sorti ses tissus et commencé quelques blocs puis a rangé le tout soigneusement en se donnant rendez-vous dans 10 ans prochainement. La vie a repris son cours; les jours, les mois et les années ont passé et le projet a été plus ou moins oublié.

Le hasard a voulu que Patricia, en rangeant son magasin, le sorte de sa cachette et un nouveau rendez-vous est pris. De mon côté, l'envie de réaliser ce chemin de table assorti à ma nappe carrée est toujours aussi grande.

Sept ans de réflexion

Nous ressortons donc tissu et matériel pour reprendre notre projet.

Oui mais il manque le principal : la maquette.

 

J'ai un seul bloc monté avec une croix au centre. Pourquoi ?

J'ai un seul bloc monté avec une croix au centre. Pourquoi ?

Et pourquoi seulement 3 ailes d'une même couleur ?

Je trouve aussi plusieurs morceaux. En cherchant bien, je déniche une photo de positionnement de mes blocs.

Sept ans de réflexion

Cette photo m'aide à replacer mes morceaux et je devine que le bloc monté est celui d'un angle. J'avais du décider de placer les rayures tout autour.

Sept ans de réflexion

Tout paraît simple maintenant mais je vous assure qu'il faut une belle gymnastique de l'esprit pour reconstituer ces moulins surtout pour Patricia qui n'a aucune trace pour les siens.

Sept ans de réflexion

Le hasard faisant souvent bien les choses, pendant nos tergiversations, Sylvie vient à notre aide bien involontairement. Elle retrouve dans ses archives la notice accompagnant la règle « Twisted Sisters by Ami Simms » avec laquelle nous avons coupé nos ailes de moulin.

Bravo et merci : il ne reste plus qu'à déterminer le nombre de moulins et colorier la grille.

Sept ans de réflexion
Sept ans de réflexion

Simple, c'est vite dit, surtout pour Patricia qui a ajouté une difficulté supplémentaire : le carré central est un carré hongrois.

Il lui faut donc retrouver cette technique et surtout les bonnes dimensions.

Il lui faut donc retrouver cette technique et surtout les bonnes dimensions.

Petit à petit, nous assemblons nos moulins et nous apercevons qu'il subsiste un décalage sans doute dû aux valeurs de couture.

Sept ans de réflexion

Après quelques essais, chacune adapte son travail.

De mon côté, sur mes notes griffonnées je trouve une remarque « équerrer à 24,5 cm ». effectivement, c'est la taille du premier bloc fini et je comprends aussitôt la raison de la croix au centre du premier bloc.

Les suivants seront donc équerrés ainsi sans me poser davantage de questions. Mais à l'assemblage de quelques blocs, je comprends que j'ai fait une erreur car les coutures ne s'emboîtent pas. Trop tard pour revenir en arrière, je décide de poursuivre et je ne le regrette pas. Beaucoup de personnes ont vu mon chemin de table fini et personne ne m'en a fait la remarque ou n'a osé la faire.

Sept ans de réflexion

Le montage est bien avancé lorsque Sylvie nous rend visite. Nous sommes surprises par son regard interrogatif ou dubitatif devant nos deux ouvrages.

Sept ans de réflexion
Sept ans de réflexion

 

Que se passe-t-il ?

Elle finit par nous dire qu'elle ne retrouve pas le modèle... et pour cause ! En examinant les dessins fournis avec la règle nous ne retrouvons effectivement aucune trace des nôtres.

Le regard est attiré par les moulins colorés alors que le moulin principal avec le carré central disparaît à cause de sa couleur jaune, beaucoup plus pâle.

Bravo... c'est donc « notre » création !

Sept ans de réflexion

Patricia a encore beaucoup de travail car elle a prévu un grand ouvrage.

Sept ans de réflexion
Sept ans de réflexion

Par contre, le mien est complet.

Il ne reste qu'à lui ajouter une finition que je montrerai dans un autre article.

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 


 


 

 

 

 

Le bonheur c'est lorsque vos actes sont en accord avec vos paroles.

Gandhi

Partager cet article
Repost0
1 février 2021 1 01 /02 /février /2021 10:24

 

Après un week-end et une semaine dans le patch,

Marmotte a envie de prendre l'air

avant de vous raconter l'histoire de son fameux Twisted Sisters.

 

 

En ce moment, un refrain bien connu ne cesse de résonner.

Il pleut, il mouille

C'est la fête à la grenouille...

Il se trouve que Chloé, notre animatrice "dragonniers" du CPIE, nous invite à une petite sortie amicale à Bougon.

 

Sans doute connaissez-vous le fameux fromage de chèvre Le bougon?

Marmotte à la chasse au pélodyte ponctué (rectificatif)

Peut-être connaissez-vous aussi le musée des Tumulus de Bougon?

Marmotte à la chasse au pélodyte ponctué (rectificatif)
Marmotte à la chasse au pélodyte ponctué (rectificatif)

Mais avez-vous déjà entendu parler des résurgences de Bougon?

Marmotte à la chasse au pélodyte ponctué (rectificatif)

 

 

 

 

Ces ont les Frères Braco qui en parlent le mieux lors de la présentation de Fort Carac'Terre, le film que ces deux jeunes cinéastes animaliers originaires de la région et amoureux de nature ont réalisé en 2019.

 

 

Marmotte à la chasse au pélodyte ponctué (rectificatif)

Il y a à Bougon un bocage préservé, alimenté en eau par des résurgences, sortes de puits naturels amenant le précieux liquide à jaillir, arrivant des entrailles de la terre. Ainsi naît la petite rivière Bougon, à quelques centaines de mètres du bourg éponyme. Particularité de l’endroit : en hiver, les petites rivières inondent les prairies ; en été, il n’y a plus d’eau. « Ça a toujours été comme ça, même si ça s’est un peu accentué ces dernières années ».

Hugo et Nathan Braconnier

Nous avons pu vérifier par nous-mêmes lors de notre promenade.

Marmotte à la chasse au pélodyte ponctué (rectificatif)

 

Les bottes sont l'objet indispensable. Outre les prés recouverts d'eau, les chemins sont de véritables cours d'eau... de l'eau partout...

Marmotte à la chasse au pélodyte ponctué (rectificatif)
Marmotte à la chasse au pélodyte ponctué (rectificatif)
Marmotte à la chasse au pélodyte ponctué (rectificatif)
Marmotte à la chasse au pélodyte ponctué (rectificatif)

... mais de l'eau bénéfique pour la petite espèce que nous venons "chasser" avec nos appareils photos, peut-être, avec nos oreilles plus sûrement.

Ce milieu est l'habitat idéal du Pélodyte ponctué (pelodytes punctatus), un petit amphibien au chant caractéristique facile à reconnaître. On a l'impression d'entendre deux boules de pétanques qui s'entrechoquent.
 

Photos aimablement partagées par Emmanuelle.
Photos aimablement partagées par Emmanuelle.

Photos aimablement partagées par Emmanuelle.

Voici deux photos de la petite bestiole ! La 2 est un peu floue, mais elle permet de donner une échelle !
Rencontrée cet automne dans un jardin près de La Rochefoucauld, au pied d'un noyer, au milieu des herbes et des feuilles sèches, juste l'humidité du sol.

Emmanuelle

En nous approchant de la résurgence principale, en dehors du bruit de l'eau et du gazouillis des oiseaux, nous entendons distinctement le chant de plusieurs individus ici et là mais nous avons beau chercher, ils sont très bien cachés.

Marmotte à la chasse au pélodyte ponctué (rectificatif)
Marmotte à la chasse au pélodyte ponctué (rectificatif)

Nous poursuivons notre balade jusqu'aux terrains du CREN (Conservatoire régional d'espaces naturels) où, par définition, tout est mis en œuvre pour protéger la biodiversité. Dans les petits trous d'eau aménagés, nous découvrons des pontes récentes, accrochées aux herbes immergées, preuve de la présence de l'objet de notre "chasse".

Photo empruntée au Net car les miennes sont ratées!

Photo empruntée au Net car les miennes sont ratées!

 

Merci à Chloé et Nathan

qui ont su nous faire découvrir un lieu inconnu si proche de notre terrier.

Nous aurons plaisir à y revenir,

ne serait-ce que pour admirer les fritillaires dans quelques semaines,

les orchidées un peu plus tard

ou tout simplement pour bénéficier du charme de l'endroit.

 

Lorsqu'une porte du bonheur se ferme, une autre s'ouvre; mais parfois, on observe si longtemps celle qui est fermée qu'on ne voit pas celle qui vient de s'ouvrir à nous.

Helen Keller

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2021 7 31 /01 /janvier /2021 10:48

Tout d'abord, je tiens à remercier toutes les personnes

qui ont accepté de me donner leur avis

au sujet de mon ouvrage du moment Twisted Sisters.

 

Avant de vous en raconter l'histoire, je tiens à résumer ce que ces commentaires ont décelé.

Tout le monde est unanime pour dire que le Moulin jaune de gauche est trop discret et surtout accentue le contraste avec le rouge, trop présent.

Twisted Sisters (suite)

Je ne suis pas surprise de ces réflexions mais j'en attendais une autre. Pour moi, ce sont les petits carrés bleus qui attirent mon regard!

Twisted Sisters (suite)

Il est hors de question de changer les tissus maintenant. Il faudra donc trouver une astuce au moment du quilting pour atténuer cela.

Là encore, si vous avez des idées à me suggérer, je suis à votre écoute.

Personne n'a remarqué un petit détail au niveau des rayures. Je vous laisse le revoir encore pour le trouver.

Twisted Sisters (suite)

Personne, non plus, n'a remarqué

que les Twisted Sisters n'étaient pas vraiment conformes au modèle...

ou alors, vous n'avez pas osé m'en faire la remarque?

 

 

 

 

Souvenez-vous que de ne pas obtenir ce que vous voulez est parfois un merveilleux coup de chance.

Le dalaï-lama

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2021 4 28 /01 /janvier /2021 05:41

Marmotte n'a pas beaucoup ouvert son Terrie en ce premier mois de l'année.

Une petite baisse de moral?

Une barre chocolatée Un week-end avec une amie quilteuse... et c'est reparti!

 

 

Voici le résultat pour ma part.

Voici le résultat pour ma part.

Voulez-vous en savoir davantage?

 

Avant que je ne raconte l'histoire de cet ouvrage, j'aimerais que vous en fassiez la critique.

 

Pouvez-vous me dire ce qui attire votre regard, ce que vous feriez pour améliorer tel ou tel bloc et tout simplement ce que vous en pensez?

Sois heureux un instant, cet instant, c'est ta vie.

Omar Khayyam

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le terrier de Marmotte
  • : Patchwork - broderie - décoration - cuisine - nature
  • Contact

Recherche

Catégories