Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 mai 2019 2 14 /05 /mai /2019 06:00

Quel drôle de titre me direz-vous!

Pourtant, c'est très justement qu'Émilie vient de nommer l'ouvrage qu'elle a fait l'an dernier en même temps que Sylvie et moi. Je vous avais raconté cette aventure ici, ici, et encore .

À six Pat

N'ayant pas beaucoup de temps et surtout pas l'habitude de quilter un si grand ouvrage, je lui ai proposé de le faire quilter sur Long Arm. C'est Patricia de l'Atelier de Jarnac qui a eu cet honneur et qui a réalisé un travail splendide.

À six Pat
À six Pat
À six Pat
À six Pat
À six Pat
À six Pat

Et voilà l'explication de ce titre, Émilie tenant à remercier les personnes qui ont participé à ce quilt. Sur son étiquette, elle n'oublie pas, non plus ses amies qui lui ont offert les tissus ainsi que Sylvie qui a eu l'idée de nous encourager à suivre cette aventure.

 

À six Pat

Si ce genre de quilting vous plaît, je vous encourage à consulter le site de Patricia.

Mon clivia en fleurs après plusieurs années de repos.
Mon clivia en fleurs après plusieurs années de repos.
Mon clivia en fleurs après plusieurs années de repos.
Mon clivia en fleurs après plusieurs années de repos.
Mon clivia en fleurs après plusieurs années de repos.

Mon clivia en fleurs après plusieurs années de repos.

Partager cet article
Repost0
5 mai 2019 7 05 /05 /mai /2019 11:16

Si, comme moi,

vous lisez régulièrement l’infolettre du Festival de Ménigoute,

vous avez remarqué une nouvelle rubrique depuis le début de l’année :

Action climat.

Recettes "zéro déchet"

Chacun agit à sa façon et, pour ma part, j’ai envie de partager mes recettes « qui ne coûtent presque rien ».

En attendant que les carottes du potager de Mr Marmotte soient consommables, il me faut bien en acheter quelques-unes au marché.

Après avoir visité le domaine de l’un de nos producteurs préférés, lors de Bienvenue à la ferme, j’ai été rassurée par les méthodes des  Serres de la Guittière, à Pamproux.

Même si les cultures ne sont pas totalement bio, Mr et Mme Gamin réfléchissent et mettent en œuvre tout ce qui est possible pour produire le plus naturellement possible.

Il n’est plus question de labour profond, le sol est travaillé de façon à être aéré. Les fertilisants sont des engrais organiques d’origine animale ou végétale et des engrais verts.

Les  cultures sous tunnels sont beaucoup moins soumises aux aléas climatiques. Une bonne aération permet de diminuer le risque de maladies.

Des insectes auxiliaires sont introduits pour lutter contre les ravageurs.

Si le désherbage reste un problème, l'équipe est en pleine réflexion afin d'éviter les traitements.

Recettes "zéro déchet"

Quand on a la chance d’avoir de bons légumes, il ne faut rien jeter,

d’où l’idée de cette recette que je vous offre,

totalement sortie de mon imagination avec ce que j’avais sous la main:

Velouté de fanes de carottes & lentilles corail au lait de coco et cerfeuil.

Recettes "zéro déchet"

Tout à coup, j’ai eu envie de cuisiner d’autres soupes « zéro déchet » :

  • les fanes de radis avec quelques vieilles pommes de terre
  • le trognon d’un chou-fleur parfumé avec du curry
  • les extrémités des asperges avec leur eau de cuisson et du curcuma
  • sans oublier les inévitables courgettes qui traînent dans le congélateur, cuites avec du fenouil et parfumées avec la menthe nouvelle.

 

Toutes ces soupes ou veloutés ne pouvaient pas attendre trop longtemps. J’ai donc pris l’initiative de les mettre en bouteilles et de les stériliser afin de les ressortir à bon escient. Il suffira de les réchauffer doucement ou certaines se dégusteront froides, en verrines, lors de chaudes soirées estivales... s'il y en a !

 

Recettes "zéro déchet"

Je serais ravie de connaître vos bonnes idées de ce genre...

Quesako???

Quesako???

Partager cet article
Repost0
4 avril 2019 4 04 /04 /avril /2019 10:05

Ce n’est pas le titre d’un nouveau film

ni celui d’un article de La Salamandre… quoi que…

mais ce pourrait être celui d’un nouveau livre

de Agnès Martin illustré par Virginie Sanchez.

Sauvons le soldat Frisson
Sauvons le soldat Frisson
Sauvons le soldat Frisson
Sauvons le soldat Frisson

Frisson le petit hérisson, est bien le nouveau pensionnaire du Terrier pour le plus grand bonheur de la famille Marmotte.

Cela fait bien longtemps que nous n’avions pas vu de hérisson vivant mais plutôt des cadavres aplatis sur le bitume.

Ce petit insectivore qui se croyait invulnérable grâce à son manteau piquant avait peu de prédateurs mais les dangers ont changé et son véritable ennemi est devenu celui pour lequel il œuvre !

Peu de hérissons réussissent à traverser une route, indemnes et surtout leurs proies sont empoisonnées.

À l’automne dernier, nous avons surpris ce petit Frisson à plusieurs reprises puis l’hiver est arrivé et il a du s’endormir. Dès les premiers rayons de soleil, fin février, notre ami est revenu rôder autour du merisier, sous les mangeoires à oiseaux.

Cherchez la petite boule!
Cherchez la petite boule!

Cherchez la petite boule!

Il se laisse facilement approcher afin de poser pour la photo…

Sauvons le soldat Frisson
Sauvons le soldat Frisson
Sauvons le soldat Frisson

mais son regard en dit long

et il sait se mettre en boule et filer à la vitesse de l’éclair dès que nous avons le dos tourné.

Sauvons le soldat Frisson
Sauvons le soldat Frisson

De jour en jour, il s’enhardit pour visiter les prés alentour. Maintenant que les jours sont plus longs, nous le voyons surtout à la tombée de la nuit. Nous l’avons même surpris en galante compagnie mais nous n’avons pas fait de photo afin de respecter son intimité !

Mr Marmotte est ravi d’accueillir cet auxiliaire de jardinage : limaces, chenilles et autres larves sont en danger… et comme elles n’auront pas ingurgité de poisons, Frisson notre hérisson ne risque rien.

Où loge-t-il ? Nous n’en savons rien.

Il faut dire que le Terrier regorge de murets de pierres sèches et de tas de bois.

Sauvons le soldat Frisson
Sauvons le soldat Frisson
Sauvons le soldat Frisson
Sauvons le soldat Frisson
Sauvons le soldat Frisson
Sauvons le soldat Frisson

Nous envisageons tout de même de lui construire un abri digne de ce nom comme l’un de ceux de nos voisins et amis, jardiniers modèles.

 

 

Sauvons le soldat Frisson
Sauvons le soldat Frisson

Si, comme nous, vous vous intéressez à la vie des congénères de Frisson, je vous recommande cette vidéo.

Un danger reste présent : les voitures.

Peut-être allons-nous installer ce panneau ?

 

 

 

 

 

Sauvons le soldat Frisson

Partager cet article
Repost0
28 mars 2019 4 28 /03 /mars /2019 09:21

Ce n’est pas un scoop : Marmotte a une peur bleue des chiens et n’apprécie pas le contact des chats !

Dans le Terrier, vous ne trouverez aucun animal en cage ou apprivoisé : pas de poisson rouge, de hamster ou autre cochon d’Inde.

 

La famille Marmotte adore observer les animaux en liberté et nous avons la chance de vivre dans un lieu très accueillant.

Grâce à la « bêtise » de certains voisins qui se plaisent à détruire les haies, élément primordial de notre paysage de bocage, le Terrier est devenu un refuge pour nos amies les bêtes.

Les pensionnaires du Terrier
Les pensionnaires du Terrier
Les pensionnaires du Terrier
Les pensionnaires du Terrier

Ce sont les oiseaux qui nous régalent le plus par leurs chants ou leurs petites habitudes. Marmotton a dénombré pas moins de 86 espèces présentes sur la propriété. Autant avouer que Mr Marmotte et moi-même sommes loin de les avoir toutes vues !

Nous ne domestiquons pas ces animaux

mais nous essayons de préserver leurs conditions de vie sauvage.

 

 

Les habitués du Terrier ont l’habitude d’observer nos nichées de mésanges bleues ou charbonnières. Le stockage des vidéos est obsolète. J’espère pouvoir faire mieux cette année.

Je ne vous en ai pas encore parlé mais nous avons installé une ruche, près du verger, bien sûr.

Les pensionnaires du Terrier
Les pensionnaires du Terrier
Les pensionnaires du Terrier

Je vous ai aussi raconté nos aventures avec le peuple des lieux humides puisque nous sommes devenus dragonniers.

Les pensionnaires du Terrier
Les pensionnaires du Terrier
Les pensionnaires du Terrier
Les pensionnaires du Terrier
Les pensionnaires du Terrier

Je passerai rapidement sur la présence des serpents qui effraient certain(e)s.

 

Les pensionnaires du Terrier
Les pensionnaires du Terrier

 

Je n’oublie pas les papillons et autres insectes souvent méconnus.

Les pensionnaires du Terrier

Les animaux « à 4 pattes » sont également bien présents : un couple de chevreuils se repose toujours au même endroit. Le lièvre n’est pas toujours le bienvenu au jardin. Parfois nous apercevons une genette, une fouine ou une belette… et régulièrement les ragondins se promènent dans l’étang ou la mare !

Les pensionnaires du Terrier

Depuis l’automne dernier, nous avons un nouveau pensionnaire, surnommé Frisson par notre petite Zoé.

 

Je vous laisse deviner à quelle espèce il appartient.

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2018 2 25 /09 /septembre /2018 09:58
L'association " Biodiversité, Balanin et Torchepot" sera heureuse de vous accueillir :
             samedi 6 octobre 2018 de 9h30 à 13h
           dans le jardin  de la MPT d'AIFFRES
                pour son troc plantes d'automne.   
 
- Préparez vos plants et graines pour échanger ou donner!
 
- Jean Luc, le rémouleur de l'association "les gagne petit" sera présent pour affuter couteaux, ciseaux , cisailles, lames de tondeuses....
 
- Anne Marie, la joueuse d'orgue de barbarie des "gagne petit" tournera la manivelle et  vous invitera à chanter de  belles mélodies.
 
- Venez également découvrir " la charte du jardinage au naturel"

En vous engageant à adopter les pratiques d’un jardinage respectueux de l’environnement et de la santé, vous agirez en faveur de la biodiversité, des insectes et autres alliés du jardinier, et de la qualité de l’eau.!

 

Promenons-nous...

Merci de diffuser largement cette invitation.

Partager cet article
Repost0
19 septembre 2018 3 19 /09 /septembre /2018 09:49

Si Marmotte se fait inviter au restaurant de temps en temps, elle apprécie d’autant plus que, généralement, c’est elle qui officie en cuisine… ce qu’elle aime beaucoup d’ailleurs !

J’aimerais vous présenter mes dernières recettes qui ont été particulièrement appréciées.

Je vous l’ai déjà dit : depuis que je connais le blog de Cooking Julia, je suis devenue adepte accro.

J’ai découvert une nouvelle façon de cuisiner les légumes, au four. Bien entendu, cette cuisson est peut-être un peu plus gourmande en électricité mais la plupart du temps, avec le four à chaleur tournante, je cuis plusieurs plats en même temps.

Vous le savez, Mr Marmotte est un jardinier passionné ce qui me vaut le privilège d’avoir de bons légumes, parfois en abondance sans parler des herbes aromatiques. Ce fut un peu difficile cette année, mais la récolte a été suffisante pour profiter des « légumes du soleil » : tomates, courgettes, aubergines, poivrons… ingrédients de la ratatouille.

Depuis que j’ai découvert la ratatouille au four, je suis une inconditionnelle : les légumes restent un peu croquants et leur goût est plus prononcé. J’en cuisine plusieurs plats en même temps et je congèle ou je  stérilise.

Marmotte cuisine
Marmotte cuisine

Dernièrement, j’ai testé la quiche aux légumes rôtis : autre succès. Là encore il est possible de cuisiner une grande quantité de légumes et les utiliser de diverses manières.

Marmotte cuisine

 

 

Que dire de la pizza tatin aux tomates cerises ?

Un vrai régal !

Photo empruntée à Healthy Julia

Photo empruntée à Healthy Julia

Quant à la pâte (que j’ai eu un peu de mal à étaler…), j’ai osé congeler la deuxième moitié car nous partions le lendemain. Hier soir, je l’ai utilisée pour faire la pizza aux champignons… recette très largement détournée puisqu’il fallait que je fasse en fonction de mes provisions. Mon coulis de tomates maison me paraissant beaucoup trop liquide pour cette utilisation, je l’ai remplacé par du pesto à l’ail des ours réalisé au printemps et j'ai mis du parmesan: rien à voir… mais délicieux tout de même !

Marmotte cuisine
Marmotte cuisine

Je viens de découvrir la confiture de raisin blanc zéro déchets… inutile de vous dire que j’ai bien l’intention de me lancer !

Photo empruntée à Cooking Julia

Photo empruntée à Cooking Julia

Si vous aimez cuisiner,

je vous recommande vraiment ce blog,

que vous possédiez ou non un Thermomix.

Avec moi, dites:

MERCI Cookink Julia,

pour tout le travail qu’elle réalise

avant même de partager ses recettes avec nous !

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le terrier de Marmotte
  • : Patchwork - broderie - décoration - cuisine - nature
  • Contact

Recherche

Catégories