Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 septembre 2020 2 01 /09 /septembre /2020 09:10

Tout a commencé, début mai,

avec la découverte du grand paon de nuit.

Marmotte à la chasse aux papillons

Nous avons ensuite eu le privilège d'assister à la naissance d'une Grande tortue, ce magnifique papillon coloré que nous n'avons pas revu par la suite.

Marmotte à la chasse aux papillons

Avec les premiers rayons de soleil sont apparus les premiers spécimens.

Marmotte à la chasse aux papillons
Marmotte à la chasse aux papillons

Partout, au-dessus des friches, autour de la spirale à aromatiques ou dans le potager, ce n'est qu'un vol de papillons de toutes les couleurs... de quoi inviter Tit'Marmotte à partir à la chasse ! Avec Marmotton, les voici, munis d'un filet, d'une paire de jumelles et d'une boîte d'observation d'insectes.

Marmotte à la chasse aux papillons

Les plus nombreux sont très certainement les myrtil (Maniola jurtina),

Marmotte à la chasse aux papillons
Marmotte à la chasse aux papillons

ces petits papillons bruns aux taches de couleur orangé qui volettent partout et que Tit'Marmotte apprendra vite à distinguer de ses cousins amaryllis (Pyronia tithonus) : le second a 2 points blancs sur son ocelle.

Marmotte à la chasse aux papillons
Marmotte à la chasse aux papillons
Marmotte à la chasse aux papillons

 

Un autre papillon est également très présent dans le potager, de couleur blanche tachetée de noir, c'est la piéride du navet (Pieris napi).

Marmotte à la chasse aux papillons
Marmotte à la chasse aux papillons
Marmotte à la chasse aux papillons

 

De la même famille, on voit souvent ce petit papillon dont les nuances varient du jaune citron ou vert anis, le souci (Colias croceus)

Marmotte à la chasse aux papillons
Marmotte à la chasse aux papillons

 

La boîte d'observation, comme son nom l'indique, permet de mieux observer l'insecte pendant quelques instants et, éventuellement, de faire quelques clichés avant de lui redonner sa liberté, ce que Tit'Marmotte a bien intégré et s'est fait un plaisir de les relâcher au plus vite.

 

L'une des premières prises lui a permis de découvrir Robert le diable (Polygonia c-album) aux ailes colorées très découpées mais qui se confondent avec les feuilles mortes lorsqu'elles sont repliées.

Marmotte à la chasse aux papillons
Marmotte à la chasse aux papillons

 

Le plus surprenant est sans doute ce petit papillon que l'on voit partout, aux reflets bleus et, surprise, lorsqu'il se pose on ne voit plus que des ailes brunes ornées de petites taches noires cernées de blanc et orange en bordure : l'argus ou azuré

Marmotte à la chasse aux papillons
Marmotte à la chasse aux papillons

Pour être plus précis, cet argus est un collier de corail (Aricia agestis), en raison des 2 taches noires décalées (pointées par la flèche sur la photo ci-dessous) par rapport à la ligne de taches de l'aile postérieure (entourée en rouge sur la photo).

Marmotte à la chasse aux papillons

La plupart du temps

il faut suivre ces minuscules volatiles toujours en mouvement

qui redécollent, à peine posés, à notre approche.

Mais il existe aussi des papillons beaucoup plus statiques comme cette belle écaille chinée (Euplagia quadripunctaria) que nous avons eu le loisir d'observer à plusieurs reprises.

Marmotte à la chasse aux papillons
Marmotte à la chasse aux papillons
Marmotte à la chasse aux papillons

Ce papillon « zèbre », comme l'appelle Tit'Marmotte peut rester très longtemps sur la même feuille. Est-ce à cause de son statut de papillon de nuit ? Lorsqu'il s'envole on distingue alors ses belles couleurs orangé voire rouges.

Parfois il se pose sur une vitre ce qui permet d'observer le dessous de son corps.

Parfois il se pose sur une vitre ce qui permet d'observer le dessous de son corps.

Bien entendu les papillons s'observent aussi en dehors du Terrier.

Il suffit d'être attentif... c'est ce qui nous est arrivé lors d'une promenade au bord d'un étang au cours de laquelle nous avons eu la chance de croiser le périple d'un vulcain (Vanessa Atalanta).

Difficile de ne pas remarquer ce beau spécimen noir avec son cercle orangé et ses taches blanches en bordure!

Difficile de ne pas remarquer ce beau spécimen noir avec son cercle orangé et ses taches blanches en bordure!

Voici une partie du « tableau de chasse » que nous avons déterminé grâce aux connaissances de Marmotton tout en nous appuyant sur quelques livres de base.

 

Marmotte à la chasse aux papillons
Marmotte à la chasse aux papillons

Nous avons également profité des connaissances d'un spécialiste de DSNE, que je remercie vivement.

Marmotte à la chasse aux papillons

Pas surprenant de trouver autant d’espèces

quand on voit la variété des plantes qui entourent le Terrier.

Certains pourraient dire que c'est « mal entretenu » mais la biodiversité c'est certainement cela : laisser pousser toutes ces plantes qui abritent tant de petites merveilles.

Près de l'hôtel à insectes, la touffe de menthe et de sarriette accueille un festival de petits papillons. Il en est de même dans la spirale à aromatiques ou le pied de lavande.

Marmotte à la chasse aux papillons
Marmotte à la chasse aux papillons
Marmotte à la chasse aux papillons
Partager cet article
Repost0
17 août 2020 1 17 /08 /août /2020 14:43

La chasse...

la plupart du temps, quand Marmotte entend ce mot,

elle se hérisse tant il a une connotation négative.

Pourtant, en y réfléchissant bien, il y a chasse et chasse.

Dès l'apparition de l'Homme, la chasse est devenue indispensable au même titre que la cueillette ou la pêche. L'homme ne prélevait alors que ce qui lui était nécessaire pour survivre.

Il trouvait sur un animal de quoi manger mais aussi se vêtir, se chauffer, se soigner ou fabriquer des outils. Cette pratique perdurait chez les Inuits, il n'y a pas si longtemps.

Marmotte à la chasse
Marmotte à la chasse


Petit à petit, la chasse est devenue le privilège des personnes riches ou importantes comme les rois. Tout le monde connaît les chasses à courre et également la fierté des chasseurs devant leur tableau de chasse.

Marmotte à la chasse
Marmotte à la chasse

Depuis que l'homme élève des animaux pour sa consommation la chasse est devenue un loisir qui attise l'orgueil de certains. Tout le monde a en tête la chasse aux bartavelles de Marcel Pagnol.

Marmotte à la chasse
Marmotte à la chasse
Marmotte à la chasse
Marmotte à la chasse
Marmotte à la chasse

Cette scène me rappelle ce que nous avons vécu l'an dernier.

Lors d'une randonnée, nous entendons un coup de feu très proche. Au même moment, notre regard est attiré par une faisane qui tourbillonne dans le ciel, essaie de se remettre d'aplomb mais chute dans les fourrés. Nous croisons alors les chasseurs qui s'éloignent sans tenter de ramasser l'oiseau blessé. Même leur chien ne semblait pas dressé pour rechercher la proie ! Pourquoi donc ont-ils tiré ? C'est ce que j'appelle du ball-trap : tirer sur des volatiles que l'on vient de lâcher dans la nature.

Marmotte à la chasse

Tout le monde a en tête certains sketches sur ce sujet et en particulier celui des Chevaliers du Fiel.

Marmotte à la chasse

 

Heureusement, il existe d'autres chasseurs

plus respectueux de l'environnement.

 

 

J'en connais qui ne cherchent qu'à se promener avec leur chien pour le plaisir de découvrir un lièvre sauvage, une compagnie de perdrix ou une discrète bécassine.

Certains chassent aussi avec leur appareil photo. Ils savent se mettre à l'affût pour nous rapporter de magnifiques clichés.

Marmotte à la chasse

C'est de cette chasse que je préfère parler et en particulier, celle qui remplace le fusil par un simple filet... un filet à papillons... celui qui attrapera sans blesser, juste le temps d'observer, d'admirer, d'identifier l'insecte et qui lui rendra sa liberté.

 

Voici ce que Marmotton a transmis à Tit'Marmotte, en juillet.

Marmotte à la chasse
Marmotte à la chasse
Marmotte à la chasse

Profitant de belles journées ensoleillées et d'une biodiversité qui porte vraiment son nom, nous avons découvert de nombreuses espèces de papillons, sauterelles, libellules, chenilles et même une Rosalie des Alpes...

Marmotte à la chasse
Marmotte à la chasse
Marmotte à la chasse
Marmotte à la chasse
Marmotte à la chasse
Marmotte à la chasse
Marmotte à la chasse
Marmotte à la chasse
Marmotte à la chasse

Tit'Marmotte a appris à reconnaître plusieurs espèces qu'elle nomme maintenant de leur nom vernaculaire. Elle a commencé un carnet de dessins naturalistes (offert par son Tonton)... à sa façon... en se permettant quelques fantaisies tout droit sorties de son imaginaire.

Marmotte à la chasse
Marmotte à la chasse
Marmotte à la chasse

Nous avons réussi quelques photos pour conserver le tout.

Voulez-vous les voir ?

Partager cet article
Repost0
13 juin 2020 6 13 /06 /juin /2020 09:37

 

Depuis plusieurs années,

Marmotte vous annonce le rendez-vous traditionnel de ce 2e week-end de juin :

Bienvenue dans mon jardin au naturel.

 

Vous avez ainsi pu visiter, par le biais de mon Terrier, le jardin de nos voisins et amis

 

 

Mr Marmotte améliore ses techniques chaque année et c'est ainsi qu'il a commencé à faire quelques lasagnes.

Bienvenue dans mon jardin au naturel
Bienvenue dans mon jardin au naturel
Bienvenue dans mon jardin au naturel

Bien entendu, cette année, pas question d'organiser cette manifestation.

Les CPIE se sont donc adaptés et ont proposé une version virtuelle. Il suffisait de poster une vidéo, une photo ou une illustration pour présenter son jardin. Plusieurs thèmes étaient retenus en fonction des actions de chacun.

Bienvenue dans mon jardin au naturel

C'est aujourd'hui que sont dévoilées les réalisations. Vous pouvez les admirer sur le site "Mon jardin au naturel" du CPIE.

 

 

Vous aimez les roses?

Alors, rendez-vous ici dans les prochains jours.

Bienvenue dans mon jardin au naturel

Tout jardin est, d'abord l'apprentissage du temps, du temps qu'il fait, la pluie, le vent, le soleil, et le temps qui passe, le cycle des saisons.

Erik Orsenna

Partager cet article
Repost0
4 juin 2020 4 04 /06 /juin /2020 06:13

Ce n'est un secret pour personne, Marmotte aime cuisiner

et cuisiner simplement

avec les produits de saison et naturels.

 

Cuisiner pour deux, tous les jours, c'est agréable mais cuisiner pour plusieurs c'est encore mieux et c'est sans doute ce qui m'a le plus manqué au cours de ces 2 derniers mois.

 

 

Si j'aime cuisiner c'est aussi grâce à un ustensile qui m'est devenu presque indispensable, le Thermomix de Vorwek et aux recettes adaptées de Cooking Julia. Ce blog est particulièrement pratique pour rechercher une recette.

Marmotte et la cuisine

Voici l'exemple d'un de mes derniers repas.

Je commence par faire le tour du jardin ou je demande à mon jardinier préféré ce qui est à maturité. Actuellement, ce sont les brocolis qui doivent être utilisés.

 

Sur le blog de Cooking Julia, dans la rubrique "Recherche par ingrédient" (en bas à droite), je clique sur "brocoli" et là, je trouve toute une liste de plats qui peuvent me convenir. Bien sûr, il faut tenir compte des autres ingrédients du placard ou du frigo. Cette fois, ma recherche ne sera pas longue car la première recette me convient tout à fait "Duo de poissons au brocoli et crème de coco". Seul bémol, j'ai bien du saumon mais pas de haddock fumé. Ce n'est pas l'élément principal, je vais donc trouver une astuce pour remplacer ce goût fumé, un peu de bonne poitrine fumée coupée en très petits morceaux, provenant de notre producteur local, la ferme de la Croix Marand.
 

 

Photo empruntée à Cooking Julia car j'ai oublié d'en faire une.

Photo empruntée à Cooking Julia car j'ai oublié d'en faire une.

Pour préparer les brocolis,

il faut détacher les petites fleurs et jeter le trognon...

quel dommage!

Pourquoi ne pas l'utiliser pour le transformer en potage?

Pas de recette sur mon blog préféré mais je vais m'inspirer d'autres recettes de velouté que je trouve dans "l'index salé".

Comme je viens de râper des carottes, je n'ai même pas besoin de laver le bol, bien au contraire. J'utilise un petit reste de ces carottes pour compléter mon potage ainsi qu'un oignon et pour le bouillon, l'eau de cuisson des brocolis.

En cette saison, une soupe chaude ne fait pas tellement envie mais si on la transforme en velouté glacé, cela devient une meilleure idée.

Pour la servir, je choisis des petites verrines et j'ajoute quelques noix de cajou (achetées chez Yovo Bio au marché local) pour apporter un peu de croquant et quelques peluches de cerfeuil (du jardin) pour rehausser la couleur et donner un peu de verdure.

 

 

 

Une recette complètement improvisée

qui a eu beaucoup de succès.

Marmotte et la cuisine

J'ai l'entrée et le plat principal, il ne manque plus que le dessert.

 

 

Au jardin, il ne reste pas assez de fraises et cette année notre cerisier, si beau à la floraison, est en train de dépérir... sans doute une conséquence de la canicule de l'été dernier. Pas de fruits frais à utiliser, par contre le congélateur renferme encore beaucoup de cerises de l'an dernier.

Retour chez Cooking Julia, je n'ai même pas besoin de chercher puisque la recette du jour propose le "Clafoutis aux cerises de Guy Savoy".

 

Marmotte et la cuisine

Tout le monde a apprécié ce repas simple

composé de produits de saison les plus naturels possible.

 

Depuis quelque temps, j'ose adapter les recettes en fonction de ce que j'ai sous la main.

Au début du confinement, j'avais repéré une recette, toujours chez Cooking Julia, "Emincé de poulet aux épinards". N'ayant pas d'épinards, je les ai remplacés par des côtes de blettes du congélateur et j'ai utilisé les petits rosés cueillis à l'automne et également congelés.

Marmotte et la cuisine

 

Je crois avoir réussi également une autre adaptation.

Pour Pâques, je voulais malgré tout marquer cette fête

par un repas qui sorte un peu de l'ordinaire.

 

 

Sur le journal local, je découvre une recette offerte par le cuisinier Hervé Lussault à Amboise "Noix de Saint-Jacques, poireaux et combawa". 

 

Marmotte et la cuisine

J'ai encore quelques noix de Saint-Jacques au congélateur qui ne demandent qu'à être cuisinées ainsi qu'un combawa rapporté de La Réunion.

Par contre le poireau me manque, comment le remplacer? Je me souviens d'une association St-Jacques/endives qui m'avait bien plu et il me reste justement quelques endives... je me lance!


 

Le résultat est vraiment à la hauteur de mes espérances.
Le résultat est vraiment à la hauteur de mes espérances.

Le résultat est vraiment à la hauteur de mes espérances.

Le plus délicat, c'est la sauce qui n'est autre qu'un beurre blanc. Pour être sûre de la réussir, je fais confiance à mon robot préféré. Je trouve la recette sur le livre de base "A table avec Thermomix".

Marmotte et la cuisine

Quel dessert après ce délicieux plat?

 

 

C'est Mr Marmotte qui s'en charge. C'est lui qui est chargé de l'achat du pain chez "La Soudanaise".

Julien Robert, le jeune boulanger que nous avons découvert récemment, mérite que l'on s'intéresse aux différents produits qu'il propose pour s'adapter à la situation et satisfaire ses clients.

Pour ce jour de Pâques, pas comme les autres, il a créé des petits nids qui ont fait le bonheur de nos papilles.

 

 

Marmotte et la cuisine

Un grand MERCI

à Cooking Julia et à Thermomix !

Marmotte et la cuisine
Partager cet article
Repost0
27 mai 2020 3 27 /05 /mai /2020 10:30

Hier matin, Marmotte découvre au sol quelques gouttes couleur sang...

Après le Grand paon, voici la Petite tortue...

Que se passe-t-il?

Un crime?

Quel est le coupable?

Qui en est la victime?

En observant autour, il y a d'autres traces sur le mur et en levant un peu plus la tête, voici ce qu'on peut voir, accroché à une poutre.

Pas de doute possible: un papillon tente de s'extraire de sa chrysalide.
Pas de doute possible: un papillon tente de s'extraire de sa chrysalide.
Pas de doute possible: un papillon tente de s'extraire de sa chrysalide.

Pas de doute possible: un papillon tente de s'extraire de sa chrysalide.

Le temps de faire quelques photos

et la famille Marmotte doit s'absenter pour une partie de la journée.

Le soir en rentrant, il ne reste plus qu'un petit morceau de chrysalide... vide.

Le soir en rentrant, il ne reste plus qu'un petit morceau de chrysalide... vide.

Et sur la fenêtre, bien sage, voici notre papillon qui rêve de rejoindre la nature.

Pas farouche, j'ai encore le temps de faire quelques photos.
Pas farouche, j'ai encore le temps de faire quelques photos.

Pas farouche, j'ai encore le temps de faire quelques photos.


Ailes repliées, on dirait une feuille morte... ce qui doit l'aider à se camoufler dans les branchages ou les herbes. De temps en temps, il écarte ses ailes tout doucement ce qui permet de l'identifier.

Après le Grand paon, voici la Petite tortue...
Après le Grand paon, voici la Petite tortue...

Les ailes ont une belle couleur rouge-orangé avec plusieurs taches brunes alternant avec des plus claires. Ce sont ces taches qui font penser aux écailles d'une tortue, d'où son nom: Petite tortue ou Vanesse de l'ortie.

Son corps est tout velu.

Ce que j'admire le plus, c'est cette bande festonnée avec de petits ronds bleus qui borde les ailes.

Après le Grand paon, voici la Petite tortue...

Je ne me lasse pas de l'admirer, c'est si rare de pouvoir observer un papillon de si près sans l'effaroucher! Mais je sais bien qu'il lui faut rejoindre la nature. J'ouvre donc la fenêtre. Il est d'abord surpris par le vent qui s'engouffre et vole un peu dans la maison mais très vite l'appel du large est le plus fort... et le voilà parti pour une nouvelle vie que nous lui souhaitons la plus longue possible même si nous savons bien que nos oiseaux l'attendent pour se nourrir!

Nous le reverrons sans doute à butiner le nectar de nos fleurs ou peut-être reviendra-t-il hiverner dans un tas de bois?

Si nous trouvons une belle chenille, nous penserons à lui.

 

Partager cet article
Repost0
9 mai 2020 6 09 /05 /mai /2020 10:44

Depuis quelques semaines,

nous profitons de notre temps libre

pour observer davantage Dame Nature.

Nous avons vu éclore bon nombre de fleurs, les arbres se sont parés de leur plus beau feuillage, les abeilles ont repris leur butinage incessant, les grenouilles coassent continuellement, les oiseaux se sont remis à chanter et les migrateurs sont revenus.

Quand la nature nous dit merci!
Quand la nature nous dit merci!
Quand la nature nous dit merci!
Quand la nature nous dit merci!
Quand la nature nous dit merci!
Quand la nature nous dit merci!
Quand la nature nous dit merci!
Quand la nature nous dit merci!

Chez la famille Marmotte, nous prenons soin de notre entourage et faisons le maximum pour accueillir tous les hôtes qui veulent bien faire halte dans le Terrier.

Quand la nature nous dit merci!

Cette semaine nous avons eu le privilège de faire quelques belles observations. Tout d'abord, en nous promenant autour de l'étang, nous avons aperçu une cane colvert tapie dans une touffe d'iris pour cacher ses petits.

Quand la nature nous dit merci!

Dès qu'elle nous a repérés, elle est partie au milieu de l'étang suivie de ses 9 canetons à la queue-leu-leu. Inquiète, elle a fait plusieurs aller-retour jusqu'au moment où nous nous sommes retrouvés assez loin d'elle. Elle en a vite profité pour attirer ses petits vers la berge opposée, leur faire gravir les quelque 50 cm de talus pour rejoindre le ruisseau voisin et disparaître.

De ces canetons juste nés, combien deviendront adultes?
De ces canetons juste nés, combien deviendront adultes?

De ces canetons juste nés, combien deviendront adultes?

Hier matin, c'est Mr Marmotte qui a fait une découverte extraordinaire.

Dans une touffe de montbretia se cachait un magnifique Grand paon de nuit. Il est resté accroché à sa tige toute la journée. Nous avons pu le prendre en photo à notre guise et même le mesurer: 15 cm d'envergure! Je me souviens avoir vu des papillons de nuit, dans mon enfance, mais de cette taille là, jamais.

Quand la nature nous dit merci!
Quand la nature nous dit merci!
Quand la nature nous dit merci!

Cette nuit, il a du émerger de sa léthargie et s'enfuir...

pour quel destin?

Ce matin, il n'est plus là!

 

 


 

Partager cet article
Repost0
4 mai 2020 1 04 /05 /mai /2020 10:34

La nature ne connaît pas le confinement.

Le printemps s'est installé de bonne heure.

Depuis plusieurs semaines les tondeuses tournent.

Mais avez-vous pensé à laisser un carré pour la biodiversité?

 

C'est ce que recommandent de nombreux CPIE dont les agents sont disponibles pour vous accompagner dans cette démarche.

C'est ce que recommandent de nombreux CPIE dont les agents sont disponibles pour vous accompagner dans cette démarche.

Un grand nombre d’espèces végétales et animales nous entoure au quotidien, à tel point qu’on n’y prête pas toujours attention. L’opération « Un Carré pour la Biodiversité » a pour objectif d’inviter le grand public à l’observation d’une « nature ordinaire », faire prendre conscience de l’impact des pratiques de gestion afin de montrer que chacun a un rôle dans la préservation de l’environnement.
Il s’agit de sensibiliser à la notion de biodiversité, au fonctionnement des écosystèmes et à leur préservation, tout en impliquant les volontaires dans l’observation des espèces présentes et la contribution à des recueils de données.

http://www.cpie81.fr/un_carre_pour_la_biodiversite-160.html

Connaissez-vous ce petit dessin animé

produit par le CPIE Périgord-Limousin?

Près du potager, de grandes friches - vous savez, ces "mauvaises herbes" - abritent toute la biodiversité indispensable à sa bonne santé: papillons, araignées, sauterelles, serpents, Frisson le hérisson et tant d'autres...

Notre Zoé pour la biodiversité
Notre Zoé pour la biodiversité
Notre Zoé pour la biodiversité

 

 

Cette année, Mr Marmotte trouvait qu'un carré c'est bien triste.

Ayant beaucoup de temps libre, il a imaginé une nouvelle forme.

C'est elle qui nous protégera...

C'est elle qui nous protégera...

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2019 1 23 /09 /septembre /2019 09:29

Après un été comme Marmotte les aime,

voici venir l'automne, sa saison préférée.

 

En ce premier jour d'automne et en attendant de belles couleurs chaudes, je vous offre ce que je vois chaque jour en ouvrant mes volets.

 

Merci Nicole!

Merci Nicole!

Autumn Joy, ce sedum rapporté d'Alsace, l'an dernier, a trouvé sa place. Il s'intègre parfaitement dans ce massif devant le Vitex agnus-castus, aux grandes fleurs bleues, entouré des spirées japonaises Golden Princess taillées après une première floraison estivale.

Partager cet article
Repost0
13 juin 2019 4 13 /06 /juin /2019 08:04

Merci à Marie-Claire et Annick qui ont remarqué mon erreur:

j'ai donné l'affiche de 2017 au lieu de celle de cette année.

Bienvenue dans mon jardin au naturel aura bien lieu les 15 & 16 juin prochains.

 

Rectificatif

Je vous présente toutes mes excuses!

Partager cet article
Repost0
12 juin 2019 3 12 /06 /juin /2019 18:25

Comme chaque année, le week-end prochain, tous les CPIE proposent « Bienvenue dans mon jardin au naturel ».

Bienvenue dans mon jardin au naturel

Il suffit de consulter la carte pour savoir quel jardin proche de chez vous est à visiter.

Dans les Deux-Sèvres, Marmotte vous recommande celui de La Collinière à Exireuil.

 

Christian et Marie-Claire vous guideront dans leur parc planté de beaux arbres de diverses essences autour d’un chêne plus que séculaire.

Bienvenue dans mon jardin au naturel
Bienvenue dans mon jardin au naturel
Bienvenue dans mon jardin au naturel

Les fleurs et les arbustes apportent des couleurs çà et là.

Bienvenue dans mon jardin au naturel
Bienvenue dans mon jardin au naturel
Bienvenue dans mon jardin au naturel

Mais, ce qui fait leur fierté, c’est bien le jardin potager entièrement créé et surtout travaillé de façon naturelle. Ils se feront un plaisir de vous expliquer les bases de la permaculture ou autre culture en buttes.

Bienvenue dans mon jardin au naturel
Bienvenue dans mon jardin au naturel
Bienvenue dans mon jardin au naturel

Bien entendu, un plan d'eau occupe une place d'honneur avec de magnifiques nénuphars, en ce mois de juin.

Bienvenue dans mon jardin au naturel
Bienvenue dans mon jardin au naturel

Un peu partout,

vous découvrirez des sculptures ou diverses constructions

qui rendent ce jardin

encore plus esthétique et vivant.

Bienvenue dans mon jardin au naturel
Bienvenue dans mon jardin au naturel
Bienvenue dans mon jardin au naturel
Bienvenue dans mon jardin au naturel
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le terrier de Marmotte
  • : Patchwork - broderie - décoration - cuisine - nature
  • Contact

Recherche

Catégories