Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 juillet 2021 7 18 /07 /juillet /2021 11:00

En octobre dernier,

j'ai reçu un choc en découvrant les inondations catastrophiques

qui ravageaient les vallées de la Roya et de la Vésubie.

 

Des drames de ce genre, il y en a malheureusement de plus en plus mais la destruction de ces vallées que nous avions découvertes en 2017 lors d'un périple dans la Vallée des Merveilles ne pouvait pas me laisser indifférente.

Image empruntée à Internet

Image empruntée à Internet

Comme souvent dans ces moments-là, les quilteuses se mobilisent pour apporter un soutien souvent plus moral qu'essentiel. Katell en a très vite parlé dans son article intitulé "Octobre noir"... malheureusement le bien nommé!

C'est ainsi qu'en 2020 j'avais cousu des arbres pour l'Australie.

Je ne pouvais donc pas rester inactive mais, seule, que faire?

Mes chères amies, Monique et Nicole, ont vite réagi comme moi. Alors, à trois, peut-être pourrions-nous unir nos talents?

Quel modèle choisir?

C'est Annie, du blog Des Tulipes et des Cœurs, qui m'apporte, bien involontairement sans doute, la réponse.

Elle a trouvé un modèle simple à réaliser à plusieurs.

Elle a fait toutes les démarches auprès de Amy Ellis et Christine Ricks, les créatrices de Curated Quilts, pour obtenir l'autorisation d'utiliser le patron.

Solidarité Alpes-Maritimes

 

Cerise sur le gâteau,

elle a même fait une fiche technique adaptée.

Que demander de plus?

Avec mes deux comparses, nous choisissons de travailler avec nos restes de tissus unis du quilt météo 2020, ce qui donne une base de couleurs identiques à laquelle nous ajouterons quelques tissus personnels.

Solidarité Alpes-Maritimes

Chacune travaille à son rythme avec les bandes qu'elle a et selon son envie. Seule contrainte, les dimensions obligatoires des trois blocs de base: un grand carré, un petit carré (quart du grand) et un rectangle (moitié du grand carré).

Solidarité Alpes-Maritimes
Solidarité Alpes-Maritimes
Solidarité Alpes-Maritimes

Puisque j'ai lancé l'idée, je me propose de recevoir tous les blocs afin de les assembler en complétant éventuellement.

 

Plusieurs essais sont nécessaires avant de trouver le montage final.
Plusieurs essais sont nécessaires avant de trouver le montage final.

Plusieurs essais sont nécessaires avant de trouver le montage final.

Fin novembre, le quilt est assemblé. Il reste à le mettre sur molleton et à le matelasser ce qui nous préoccupe car l'ouvrage est grand.

 

Heureusement, une bonne fée, toujours prête à participer aux œuvres solidaires nous propose de le quilter sur sa Long Arm. Sans doute avez-vous deviné qu'il s'agit de Patricia de l'Atelier à Jarnac.


 

Je ne peux m'empêcher

de vous raconter une anecdote à ce moment là.

Il s'est écoulé un peu de temps entre le moment où j'ai fini le montage et celui où j'ai envoyé le top à Patricia.

Ce jour là, je me demandais bien ce qu'il m'arrivait: impossible de remettre la main sur mon ouvrage! Ce n'est pourtant pas une bricole qui aurait pu glisser sous une pile de tissus ou autre. Je suis certaine que je ne l'ai pas transporté hors du Terrier. Après quelques heures de recherche et d'angoisse, je finis par essayer de "remonter le cours de l'histoire". Je me souviens avoir pris des photos avant de le plier. J'ai la bonne idée de revoir ces photos. Eureka! Regardez-les bien à votre tour... Le top est posé sur un drap blanc pour le manipuler. Qu'est devenu ce drap? Il est rangé dans son armoire, bien sùr. Et en l'examinant de plus près? il enferme tout simplement notre top en attente de quilting. OUF!

Fin janvier, Patricia me ramène le quilt. C'est elle qui a choisi une jolie doublure assortie, en tissu tout doux ce qui sera parfait pour un dessus-de-lit.

Le quilting est très simple, assez moderne et tout en rondeur pour adoucir toutes nos lignes droites. Il me plaît beaucoup.

Solidarité Alpes-Maritimes
Solidarité Alpes-Maritimes

 

Il ne reste que la bande de finition. Pour conserver le côté un peu moderne, je choisis une bordure invisible à la façon BeeBook.

Au printemps, le quilt est prêt pour rejoindre les Alpes-Maritimes mais les consignes tardent un peu à venir pour la réception.

Solidarité Alpes-Maritimes

Le temps passe et c'est encore Annie qui se démènera pour nous donner l'adresse de la personne à qui l'adresser.

L'étiquette est confectionnée, au dernier moment, juste imprimée sur coton jet et appliquée au dos.

Solidarité Alpes-Maritimes

Aujourd'hui, j'ai la certitude qu'il est arrivé à bon port. Je peux donc publier cet article même si le quilt ne sera remis à son (sa) destinataire final(e) qu'à la rentrée.

Bien entendu, nous ne sommes pas les seules à avoir participé à cette action. Parmi les blogs que je fréquente souvent, dès janvier, Marypatchwork avait envoyé un quilt et en février, c'est Kristine de la Ruche des Quilteuses qui montrait le sien.

Solidarité Alpes-Maritimes
Solidarité Alpes-Maritimes

Ce même jour, je vous invite à rendre visite à Annie qui vous décrira avec bien plus de détails que moi, ce qu'elle a fait avec ses amies et vous pourrez admirer leurs quilts.

Merci Annie de m'avoir aidée à concrétiser ce projet qui, en plus d'être utile,

nous a permis avec Monique et Nicole de travailler sur un même ouvrage.

 

C'est un peu de notre amitié

que nous adressons au (à la) bénéficiaire.
 

 

 

 

 

 




 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rien que moi, moi et les autres, les autres et moi, rien que les autres.

Arnaud Desjardins

Partager cet article
Repost0
2 juillet 2021 5 02 /07 /juillet /2021 05:40

Vous avez aimé le début de l'aventure de Tanguy

Voici la suite.

La fonction diaporama ne fonctionne pas.

Je vous conseille de cliquer sur les petites photos pour mieux les admirer.

Le 10 juin, Jordan, jeune ornithologue passionné lui aussi, se promène au fond de la carrière, près du plan d'eau.

Né sous une bonne étoile... ou pas (2)

Il découvre un jeune rapace affaibli.

Il a l'excellent réflexe de le porter à l'Arche de Marie, centre de soins situé à Échiré, à une trentaine de kilomètres.

Né sous une bonne étoile... ou pas (2)

Marie Barbancey, encore une passionnée, fait appel à un spécialiste pour s'assurer qu'il s'agit bien d'un faucon pèlerin juvénile, espèce qui ne fréquente qu'exceptionnellement son refuge.

Né sous une bonne étoile... ou pas (2)Né sous une bonne étoile... ou pas (2)Né sous une bonne étoile... ou pas (2)

 

Jean-Marie, notre ami, fait vite le rapprochement entre le lieu de découverte et le lieu d'observation suivi par Marmotton.

C'est alors que commence un nourrissage forcé, des dizaines de poussins déchiquetés par les mains habiles de Marie pour que Tanguy reprenne du poids et se remette à voler pour pouvoir attraper lui-même ses proies.

Grâce aux soins de Marie qui ne compte pas son temps, en moins de 15 jours, l'oiseau passe de 500 g à 620 g. Un premier essai de vol dans une grande volière est concluant.

Né sous une bonne étoile... ou pas (2)Né sous une bonne étoile... ou pas (2)Né sous une bonne étoile... ou pas (2)

La décision est donc prise de le relâcher au plus vite sur son lieu de naissance de façon à ce qu'il s'imprègne le moins possible de l'homme.

Entre temps, Marmotton a repéré la présence des deux adultes, sur leur falaise de prédilection, là où ils se perchent pour surveiller les lieux et attendre leurs proies.

Né sous une bonne étoile... ou pas (2)

La météo étant favorable, ce jeudi soir, 24 juin, avec le concours de Clément Braud chargé de mission au GODS (Groupe ornithologique des Deux-Sèvres), quelques personnes se retrouvent à la carrière du Puits d'Enfer pour vivre ce grand moment.

Né sous une bonne étoile... ou pas (2)Né sous une bonne étoile... ou pas (2)

Jordan est là, tout ému de voir son protégé bien vivant.

Né sous une bonne étoile... ou pas (2)Né sous une bonne étoile... ou pas (2)

Les adultes sont repérés toujours sur la même falaise... sans doute nous ont-ils déjà vus?

Marie et Clément trouvent une plate-forme idéale pour le lâcher. C'est Marie qui est chargée de ce moment important.

 Attraper le faucon dans le carton n'est pas évident, les gants sont de rigueur.  Attraper le faucon dans le carton n'est pas évident, les gants sont de rigueur.

Attraper le faucon dans le carton n'est pas évident, les gants sont de rigueur.

Tanguy se prête volontiers à la pause photo, bien blotti dans les bras protecteurs de Marie.

Né sous une bonne étoile... ou pas (2)Né sous une bonne étoile... ou pas (2)

Et c'est l'envol...

Pour Marie, c'est ce qui compte le plus: redonner sa liberté à l'animal qu'elle a soigné et remis sur pieds.

Faire défiler rapidement les photos pour admirer l'envol.Faire défiler rapidement les photos pour admirer l'envol.
Faire défiler rapidement les photos pour admirer l'envol.Faire défiler rapidement les photos pour admirer l'envol.

Faire défiler rapidement les photos pour admirer l'envol.

Sans hésiter, Tanguy bat des ailes, fend l'air et se dirige vers l'endroit où se trouve le nid qui l'a vu naître, en direction opposée à la falaise où sont perchés les adultes.

Ceux-là ne bougent pas, ne disent rien. Clément nous explique qu'ils ont sans doute reconnu le juvénile, sinon ils auraient crié pour le chasser.

Né sous une bonne étoile... ou pas (2)
Né sous une bonne étoile... ou pas (2)

L'histoire pourrait s'arrêter là... mais non!

Tout le monde a bien sûr envie de connaître la suite de l'aventure...

Partager cet article
Repost0
30 juin 2021 3 30 /06 /juin /2021 05:41

Ce n'est pas du livre d'Aurélie Valognes, que j'ai lu dernièrement que je veux vous parler... quoi que... il sera bien question d'oiseau aussi.

Né sous une bonne étoile... ou pas!

Dès la fin de l'hiver, Marmotton a repéré le manège de deux faucons pèlerins dans la carrière désaffectée du Puits d'Enfer.

 

 

Ce couple cherchait à installer son nid sur le rebord d'une falaise, vestige d'un front de taille. Une simple corniche abritée leur suffit puisque cet oiseau ne construit pas de nid.

 

Comme les rapaces nocturnes, les faucons ne construisent pas de nid. Ils pondent à même le sol sur une vire, dans un trou, une niche, ou un ancien nid de grands corbeaux ou d'un autre rapace. Le substrat sableux ou terreux qui recouvre le sol est gratté par l'un ou l'autre des deux adultes. Dans une falaise, plusieurs "emplacements" sont grattés, aussi bien par le mâle que la femelle, mais c'est à la femelle que revient, en dernier recours, le choix de pondre dans l'une ou l'autre des "coupes de grattage" qui deviendra "l'aire".

https://www.oiseaux.net/oiseaux/faucon.pelerin.html

Le couple s'est donc établi et Marmotton a pu les observer de loin pour ne pas perturber la nidification.

En même temps que lui, Florent, jeune cinéaste de l'IFFCAM, a choisi ce lieu et ce sujet pour son film de fin d'année. Peut-être aurons-nous la chance de voir les images?
 

 

La femelle a pondu puis a commencé à couver, alimentée par le tiercelet (le faucon adulte mâle, plus petit que la femelle).

Né sous une bonne étoile... ou pas!

 

C'est ainsi, qu'en avril, Tit'Marmotte a pu découvrir ce merveilleux rapace sur son nid, de très loin grâce à la longue-vue.

Né sous une bonne étoile... ou pas!

Nos deux observateurs passionnés ont noté toutes les dates et ont assisté à la naissance de deux poussins autour du 22 avril.

Très vite, ils se sont aperçus qu'un seul jeune avait survécu. Son plumage a changé au cours des semaines et peu à peu, Tanguy a commencé à voler.

 

 

 

 

L'histoire pourrait s'arrêter là... mais non!

Si le récit vous intéresse, rendez-vous ici sous peu.

Partager cet article
Repost0
21 juin 2021 1 21 /06 /juin /2021 08:50

Cette chanson de John Lennon me trotte dans la tête depuis hier...

Alors, imagine...

J'enfile mon top à manches papillon.

Je complète avec ma nouvelle jupe en jean blanche.

J'emprunte le sac de Mauricette si bien assorti à cette tenue.

Imagine...
Imagine...
Imagine...

Et je prends la route vers le Sud-Ouest...

Direction le Tarn pour visiter l'exposition au château de Lacaze.

 

 

Imagine...
Images empruntées à La Ruche des Quilteuses
Images empruntées à La Ruche des Quilteuses

Images empruntées à La Ruche des Quilteuses

Je découvrirai la robe Millefiori de Joelino.

Images empruntées à Joelino

Images empruntées à Joelino

 

 

Je croiserai sans doute Cécile

et d'autres personnes que je connais.

Le 27, je participerai à la fête des quilteuses.

Je ferai la connaissance de Neelam.

Et j'achèterai sans doute de nouveaux tissus.

 

 

NON...

malheureusement, je ne peux pas envisager ce périple.


 

 

Au Terrier, des travaux ont été programmés à cette date, des rendez-vous doivent être honorés et surtout, début juillet, nous devrons traverser la France d'ouest en est pour aller chercher Tit'Marmotte!

 

Mais vous, si vous le pouvez, prenez la direction de Lacaze.

Imagine...

Opposer ce qui te plaît à ce qui te déplaît: telle est la maladie de l'esprit.

Sengcan

Partager cet article
Repost0
19 juin 2021 6 19 /06 /juin /2021 05:22

Qui dit nouveau top, dit nouvelle jupe!

Qu'en pensez-vous?

 

Marmotte n'a toujours pas envie de sortir de son Terrier pour courir les magasins.

Pas question de répondre aux sirènes du style Black friday ... au contraire, je suis plutôt du genre Green friday comme je l'avais déjà montré ici.
 

En observant mon armoire, combien de vêtements ne sont plus portés?

Ce jean blanc par exemple.

Il ferait une jolie jupe confortable.

Il ferait une jolie jupe confortable.

En suivant l'exemple de Sylvie, j'avais expérimenté l'an dernier avec un vieux jean et le résultat me plaisait bien.

Jean ou jupe?
Jean ou jupe?

On trouve plusieurs tutos sur Internet ici ou mais je me suis fait ma propre méthode.

J'ai malheureusement oublié d'en photographier les différentes étapes.

Il suffit de couper les jambes du jean en fonction de la hauteur de la jupe désirée, découdre l'entre-jambes devant jusqu'à la braguette et le dos jusqu'à la ceinture.

 

Il faut faire chevaucher les 2 côtés du devant de façon à mettre le vêtement à plat. Il se forme un triangle vide qu'il suffit de combler avec un petit morceau de jean (ou apporter un tissu fantaisie).

Jean ou jupe?

Même travail pour le dos, sauf que là le triangle peut devenir une fente qui permettra une certaine aisance et la couture milieu dos est droite.

Jean ou jupe?

Il ne reste plus qu'à surpiquer toutes ces coutures avec une belle double piqûre et un cordonnet assorti (j'ai retrouvé ce que j'utilisais autrefois pour broder les boutonnières à la main), recouper le bas à la bonne longueur et terminer par un ourlet, toujours avec une double surpiqûre.

Jean ou jupe?

Que pensez-vous de ma nouvelle jupe?

Il y a quatre pensées illimitées: l'amour, la compassion, la joie et l'égalité d'âme.

Bouddha

 

 


 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
18 juin 2021 5 18 /06 /juin /2021 05:43

Pendant le mois d'avril,

Katell nous a fait partager le 10e anniversaire de La Ruche des Quilteuses

de concert avec Neelam.

Donatella et Neelam

J'avoue, qu'à part quelques modèles lorsque je participais à la relecture des Nouvelles de France Patchwork, je ne connaissais pas les tissus Neelam.

J'ai donc découvert leur site et en le feuilletant je suis tombée en admiration devant un joli chemisier cousu avec des restes de tissus indigo.

Image empruntée au site de Neelam

Image empruntée au site de Neelam

Pas question, bien entendu de copier ce modèle

mais le déclic pour l'inspiration est là.

Quels tissus choisir?

Toutes les couleurs paraissent tellement belles! Mon choix se porte finalement sur Séville, un mélange de garance et noir.

 

Donatella et Neelam

J'avoue avoir beaucoup hésité car je n'aime pas commander du tissu par correspondance. J'aime toucher la matière et me faire une idée de la couleur ou des motifs.

Le suspense n'a pas duré longtemps car la commande a mis à peine 48h avant d'arriver au Terrier et entre temps, j'avais reçu un gentil message me tenant au courant de la préparation.

L'ouverture du paquet révèle tout de suite la qualité de l'expédition: des tissus soigneusement pliés, des couleurs intenses sans être agressives et un assortiment esthétique.

Je suis impatiente de toucher... et là, je suis surprise par le contact de cette batiste qui me fait vite penser à la mousseline. Ici, le mot anglais muslin prend tout son sens.

Ce que j'avais lu sur leur site se confirme.

Découvrez nos batistes de coton imprimées artisanalement au tampon en bois et pigments naturels (Indigo, Garance, Curcuma…).
Motifs traditionnels ou motifs exclusifs Neelam, tous les imprimés sont réalisés par nos artisans indiens en partenariat éthique.
Les batistes de coton, souples et légères, sont très agréables à coudre et à porter.
Vous pouvez réaliser avec les batistes de jolies robes, chemises, jupes, foulards… Mais aussi des patchworks, coussins, rideaux…

Neelam

Je n'ai plus qu'une hâte, reprendre mon patron Donatella et me mettre à la couture.

Je dessine des découpes sur le devant et le dos. Un peu inquiète du résultat, je me lance tout de même. Je m'applique à faire coïncider les morceaux sur les coutures de côté mais les motifs sont tellement faits pour se mélanger que j'aurais sans doute pu éviter cette "pinaillerie"... mais on ne se refait pas! J'en connais qui me reconnaissent.

Donatella et Neelam
Donatella et Neelam

J'essaie de placer les couleurs plus claires à l'encolure et poursuivre avec un dégradé plus foncé. Je choisis le tissu à dominante noire pour le passepoil qui souligne l'encolure, les doublures des manches papillon et les parementures de manches.

Donatella et Neelam

Je prends soin de souligner toutes ces découpes à l'aide d'une double surpiqûre.

Donatella et Neelam

Au lieu de terminer encolure et emmanchures à l'aide d'un biais, je choisis une parementure... même si j'ai dû m'y reprendre à 2 fois, ayant commis une grossière erreur de débutante: en dessinant la parementure, j'ai oublié de prendre en compte le triangle de l'épaule et de plus je les ai montées à l'envers!

Peu importe... travailler ces tissus est tellement agréable.

J'adore cette épaule!

J'adore cette épaule!

Il m'a fallu attendre que les températures montent un peu pour pouvoir l'étrenner.

Donatella et Neelam

Quel bonheur!

Ce tissu est tellement léger qu'on en oublie le vêtement. Il ne colle pas à la peau lorsqu'il fait très chaud mais il apporte un peu de confort lorsque la fraîcheur arrive.

Un seul défaut... mais c'est le défaut de sa qualité: cette batiste se froisse au lavage. Par contre, le repassage lui redonne complètement son bel aspect car les fibres ne cassent pas.



Au premier lavage, j'ai eu droit à un léger dégorgement.

Ces petits désagréments prouvent bien que ces tissus sont artisanaux fabriqués dans une région où l'eau ne coule pas à flot comme chez nous. Ils ont sans doute besoin de quelques rinçages supplémentaires pour fixer définitivement ces belles couleurs.

 

Je vous invite à relire comment ces tissus sont imprimés au tampon par des artisans appartenant à la communauté Khatri.

 

 

J'ai comme l'impression que ce top ne restera pas longtemps seul!

Toute sortie est une entrée quelque part ailleurs.

Tom Stoppard

Partager cet article
Repost0
17 juin 2021 4 17 /06 /juin /2021 05:33

Vous avez aimé mes robes de poupée.

Qu'allez-vous penser de mes confections?

Pour tester mon patron Donatella, j'ai préféré commencer par l'utilisation d'un coupon de tissu de mon stock. Ayant fabriqué des vêtements pendant près de 40 ans et ne jetant rien, j'ai de nombreux restes plus ou moins démodés... Peu importe!

Je choisis donc un tissu léger aux couleurs un peu fanées.

Donatella

 

Dès le premier essai, la taille me convient tout à fait et cette encolure me plait beaucoup.

 

Donatella

J'ai remplacé le biais de finition de l'encolure par une parementure qui me paraît plus souple.

Donatella

J'ai souligné la pose du passepoil d'une double surpiqure avec un fil dégradé assorti.

Donatella

Je peux donc passer à la réalisation d'un deuxième top

avec un tissu plus à mon goût.

Devinez-vous lequel?



 

 

Je ne suis pas assez jeune pour tout savoir.

George Bernard Shaw

Partager cet article
Repost0
16 juin 2021 3 16 /06 /juin /2021 08:09

Il y a longtemps que Marmotte n'a pas parlé couture

et pourtant la MAC ne s'est pas beaucoup reposée.

Pendant ses vacances au Terrier, Tit'Marmotte avait réclamé une robe salopette comme la précédente mais un peu plus grande bien sûr et avec le même tissu que la robe de Manouma.

Pas de patron à sa taille mais en agrandissant le précédent j'ai pu réaliser la demande de la demoiselle.

Un peu de couture
Un peu de couture

Les poupées avaient également besoin de nouvelles tenues. En feuilletant les livres dédiés, Tit'Marmotte trouve toujours des idées.

Un peu de couture
Un peu de couture

C'est d'abord le tricot qui m'a occupée quelques jours pour faire une robe aux couleurs qu'elle avait choisies. Un petit cardigan assorti s'imposait aussi.

Un peu de couture
Un peu de couture

Moi qui ai toujours rêvé de confectionner une robe de mariée mais n'en ai jamais eu l'occasion, j'étais loin de me douter que j'en ferais une cette année... mais en miniature. Un morceau de rideau, un peu de doublure soyeuse et du tulle... et voilà la robe pour le grand jour. Le tulle est un peu déchiré, peu importe, en cousant quelques fleurs de dentelle on ne voit plus les trous!

Un peu de couture
Un peu de couture

Après ces amusements, j'avais très envie de coudre pour moi. Je ne fréquente que très peu les magasins de vêtements en ce moment mais de temps en temps j'ai envie de renouveler ma garde-robe ou du moins d'y ajouter quelques éléments. J'ai acheté récemment un patron de blouse à manches longues qui peut se transformer en top à manches courtes et qui se décline avec plusieurs encolures.

 

Il vient du site Une rose sur la lune mais le lien semble inactif.

Donatella

Donatella

Voulez-vous voir comment je l'ai interprété?

 

 

 

 

 

 

 

Parce que vous êtes en vie, tout est possible.

Tchich Nhat Hanh

Partager cet article
Repost0
15 juin 2021 2 15 /06 /juin /2021 05:01

Après les roses et avant la couture,

j'ai envie de partager ma dernière lecture.

Un indice pour l'article suivant...

Un indice pour l'article suivant...

Depuis le début de l'année, j'achète tous mes livres dans une librairie ambulante qui stationne près des marchés. Je vous ai déjà présenté les Mots volants.

Je suis très satisfaite de ce genre de fonctionnement d'autant que Marie, la libraire, est toujours de bon conseil et n'hésite pas à commander le livre que je veux si elle ne l'a pas en stock... ce qui peut se comprendre, vu la taille de Raymond!

La falaise de la Repentie
La falaise de la Repentie


 

Fin mai, j'ai appris que Marie recevait Marie-Béatrice Gauvin pour la dédicace de son premier roman La falaise de la Repentie.

 

Je n'ai jamais entendu parler de cette jeune auteure mais lorsque j'ai su qu'elle était deux-sévrienne et que son roman mettait à l'honneur l'île de Ré, je n'ai pas hésité à l'acheter... même si les 500 pages de cet opus pouvaient se révéler un véritable défi.

La falaise de la Repentie

J'ai suivi avec beaucoup de plaisir les aventures de cette jeune rétaise de 15 ans au caractère bien trempé, avide de découvertes et curieuse de tout. Fille de meunier, Camille est passionnée par la fabrication du pain en essayant toutes sortes de mélanges avec les plantes qu'elle recherche autour d'elle. Elle voudrait en faire son métier ce qui paraît bien improbable pour une jeune femme, au beau milieu du XVIIIe siècle mais c'est sans compter sur sa détermination.

Si l'héroïne de Marie-Béatrice Gauvin est imaginaire, elle nous entraîne à la rencontre de nombreux personnages bien réels et tout d'abord, Madame De Tencin, qui n'a pas laissé indifférents les habitants de cette île. La baronne de Ré prend Camille sous son aile et lui fait découvrir Paris et ses salons littéraires du siècle des Lumières. Elle y côtoie D'Alembert, Montesquieu et d'autres. Elle découvre Versailles, la Cour et surtout Madame de Pompadour...

Je n'en dirai pas davantage mais j'aimerais vous donner envie de suivre Camille et de vibrer au rythme de ses aventures qu'elles soient culinaires ou féministes.

 

 

Ce pavé ne se lit pas, il se dévore.

 

 

Le style de Marie-Béatrice est très agréable, passant du descriptif au plus passionnel voire presque tragique. Une intrigue se noue peu à peu et il faut attendre le tout dernier chapitre pour dénouer tous les lacets.

Je ne sais pourquoi, par moments, j'avais l'impression de revivre le feuilleton qui a bercé ma jeunesse Angélique, marquise des Anges.

 

Un tel roman ne peut pas rester sans suite.

Camille est bien trop jeune et pleine de projets pour que l'histoire s'arrête ici.

Elle a encore de nombreux combats à mener

et j'espère que Marie-Béatrice nous les fera vivre.

La pureté du vent, la clarté de la lune, qui peut les peindre?

Toisen Deshimaru

Partager cet article
Repost0
11 juin 2021 5 11 /06 /juin /2021 05:21

Et rose elle a vécu ce que vivent les roses,
L'espace d'un matin.

François de Malherbe

Je ne peux pas clore ce chapitre "roses" sans vous faire partager quelques superbes montages confiés par une amie quilteuse charentaise, fidèle visiteuse de mon Terrier.

 

© photos JM C
© photos JM C
© photos JM C
© photos JM C
© photos JM C
© photos JM C
© photos JM C
© photos JM C
© photos JM C
© photos JM C
© photos JM C

© photos JM C

Je ne peux pas non plus tourner cette page sans une pensée pour ma chère amie avec qui je partage plusieurs passions, dont celle de la nature en général et des fleurs en particulier. L'an dernier, nous avons beaucoup parlé roses. C'est grâce à elle si j'ai mis des noms sur la plupart de mes rosiers.

 

 

A son tour,

elle vous invite à découvrir sa roseraie

par le biais de manublog.

 

Quelque chose me dit que très bientôt Marmotte reviendra enfin à la couture.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le terrier de Marmotte
  • : Patchwork - broderie - décoration - cuisine - nature
  • Contact

Recherche

Catégories