Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 mai 2020 3 27 /05 /mai /2020 10:30

Hier matin, Marmotte découvre au sol quelques gouttes couleur sang...

Après le Grand paon, voici la Petite tortue...

Que se passe-t-il?

Un crime?

Quel est le coupable?

Qui en est la victime?

En observant autour, il y a d'autres traces sur le mur et en levant un peu plus la tête, voici ce qu'on peut voir, accroché à une poutre.

Pas de doute possible: un papillon tente de s'extraire de sa chrysalide.
Pas de doute possible: un papillon tente de s'extraire de sa chrysalide.
Pas de doute possible: un papillon tente de s'extraire de sa chrysalide.

Pas de doute possible: un papillon tente de s'extraire de sa chrysalide.

Le temps de faire quelques photos

et la famille Marmotte doit s'absenter pour une partie de la journée.

Le soir en rentrant, il ne reste plus qu'un petit morceau de chrysalide... vide.

Le soir en rentrant, il ne reste plus qu'un petit morceau de chrysalide... vide.

Et sur la fenêtre, bien sage, voici notre papillon qui rêve de rejoindre la nature.

Pas farouche, j'ai encore le temps de faire quelques photos.
Pas farouche, j'ai encore le temps de faire quelques photos.

Pas farouche, j'ai encore le temps de faire quelques photos.


Ailes repliées, on dirait une feuille morte... ce qui doit l'aider à se camoufler dans les branchages ou les herbes. De temps en temps, il écarte ses ailes tout doucement ce qui permet de l'identifier.

Après le Grand paon, voici la Petite tortue...
Après le Grand paon, voici la Petite tortue...

Les ailes ont une belle couleur rouge-orangé avec plusieurs taches brunes alternant avec des plus claires. Ce sont ces taches qui font penser aux écailles d'une tortue, d'où son nom: Petite tortue ou Vanesse de l'ortie.

Son corps est tout velu.

Ce que j'admire le plus, c'est cette bande festonnée avec de petits ronds bleus qui borde les ailes.

Après le Grand paon, voici la Petite tortue...

Je ne me lasse pas de l'admirer, c'est si rare de pouvoir observer un papillon de si près sans l'effaroucher! Mais je sais bien qu'il lui faut rejoindre la nature. J'ouvre donc la fenêtre. Il est d'abord surpris par le vent qui s'engouffre et vole un peu dans la maison mais très vite l'appel du large est le plus fort... et le voilà parti pour une nouvelle vie que nous lui souhaitons la plus longue possible même si nous savons bien que nos oiseaux l'attendent pour se nourrir!

Nous le reverrons sans doute à butiner le nectar de nos fleurs ou peut-être reviendra-t-il hiverner dans un tas de bois?

Si nous trouvons une belle chenille, nous penserons à lui.

 

Partager cet article
Repost0
22 mai 2020 5 22 /05 /mai /2020 14:36

Je sais que beaucoup de visiteurs de mon Terrier apprécient les articles que j'ai transmis à propos des TAAF.

 

Je ne résiste pas au plaisir de redonner l'occasion de regarder, en replay, un nouveau reportage de Michel Izard et Bertrand Lachat pour TF1, diffusé hier soir.

Une fois de plus, vous verrez des paysages sublimes où personne n'a mis les pieds depuis 38 ans.

L'île aux cochons... encore
L'île aux cochons... encore

Les animaux ne sont pas farouches puisqu'ils ne sont pas chassés mais ils souffrent malgré tout de la pollution par la nourriture qu'ils vont pêcher dans les océans. Grâce aux photos aériennes, on voit nettement le déclin des populations de manchots.

 

L'île aux cochons... encore
L'île aux cochons... encore

Parmi ces quelques scientifiques privilégiés, vous apercevrez peut-être un petit marmotton!

L'île aux cochons... encore
Partager cet article
Repost0
9 mai 2020 6 09 /05 /mai /2020 10:44

Depuis quelques semaines,

nous profitons de notre temps libre

pour observer davantage Dame Nature.

Nous avons vu éclore bon nombre de fleurs, les arbres se sont parés de leur plus beau feuillage, les abeilles ont repris leur butinage incessant, les grenouilles coassent continuellement, les oiseaux se sont remis à chanter et les migrateurs sont revenus.

Quand la nature nous dit merci!
Quand la nature nous dit merci!
Quand la nature nous dit merci!
Quand la nature nous dit merci!
Quand la nature nous dit merci!
Quand la nature nous dit merci!
Quand la nature nous dit merci!
Quand la nature nous dit merci!

Chez la famille Marmotte, nous prenons soin de notre entourage et faisons le maximum pour accueillir tous les hôtes qui veulent bien faire halte dans le Terrier.

Quand la nature nous dit merci!

Cette semaine nous avons eu le privilège de faire quelques belles observations. Tout d'abord, en nous promenant autour de l'étang, nous avons aperçu une cane colvert tapie dans une touffe d'iris pour cacher ses petits.

Quand la nature nous dit merci!

Dès qu'elle nous a repérés, elle est partie au milieu de l'étang suivie de ses 9 canetons à la queue-leu-leu. Inquiète, elle a fait plusieurs aller-retour jusqu'au moment où nous nous sommes retrouvés assez loin d'elle. Elle en a vite profité pour attirer ses petits vers la berge opposée, leur faire gravir les quelque 50 cm de talus pour rejoindre le ruisseau voisin et disparaître.

De ces canetons juste nés, combien deviendront adultes?
De ces canetons juste nés, combien deviendront adultes?

De ces canetons juste nés, combien deviendront adultes?

Hier matin, c'est Mr Marmotte qui a fait une découverte extraordinaire.

Dans une touffe de montbretia se cachait un magnifique Grand paon de nuit. Il est resté accroché à sa tige toute la journée. Nous avons pu le prendre en photo à notre guise et même le mesurer: 15 cm d'envergure! Je me souviens avoir vu des papillons de nuit, dans mon enfance, mais de cette taille là, jamais.

Quand la nature nous dit merci!
Quand la nature nous dit merci!
Quand la nature nous dit merci!

Cette nuit, il a du émerger de sa léthargie et s'enfuir...

pour quel destin?

Ce matin, il n'est plus là!

 

 


 

Partager cet article
Repost0
4 mai 2020 1 04 /05 /mai /2020 10:34

La nature ne connaît pas le confinement.

Le printemps s'est installé de bonne heure.

Depuis plusieurs semaines les tondeuses tournent.

Mais avez-vous pensé à laisser un carré pour la biodiversité?

 

C'est ce que recommandent de nombreux CPIE dont les agents sont disponibles pour vous accompagner dans cette démarche.

C'est ce que recommandent de nombreux CPIE dont les agents sont disponibles pour vous accompagner dans cette démarche.

Un grand nombre d’espèces végétales et animales nous entoure au quotidien, à tel point qu’on n’y prête pas toujours attention. L’opération « Un Carré pour la Biodiversité » a pour objectif d’inviter le grand public à l’observation d’une « nature ordinaire », faire prendre conscience de l’impact des pratiques de gestion afin de montrer que chacun a un rôle dans la préservation de l’environnement.
Il s’agit de sensibiliser à la notion de biodiversité, au fonctionnement des écosystèmes et à leur préservation, tout en impliquant les volontaires dans l’observation des espèces présentes et la contribution à des recueils de données.

http://www.cpie81.fr/un_carre_pour_la_biodiversite-160.html

Connaissez-vous ce petit dessin animé

produit par le CPIE Périgord-Limousin?

Près du potager, de grandes friches - vous savez, ces "mauvaises herbes" - abritent toute la biodiversité indispensable à sa bonne santé: papillons, araignées, sauterelles, serpents, Frisson le hérisson et tant d'autres...

Notre Zoé pour la biodiversité
Notre Zoé pour la biodiversité
Notre Zoé pour la biodiversité

 

 

Cette année, Mr Marmotte trouvait qu'un carré c'est bien triste.

Ayant beaucoup de temps libre, il a imaginé une nouvelle forme.

C'est elle qui nous protégera...

C'est elle qui nous protégera...

Partager cet article
Repost0
25 avril 2020 6 25 /04 /avril /2020 07:35

Comme je l'ai déjà raconté ici, depuis le début du confinement, Marmotte passe presque chaque jour un moment en visioconférence avec Tit'Marmotte.

Après plusieurs "leçons" de point de croix il a fallu varier les occupations... d'autant que le canevas est déjà bien rempli.

Depuis cette photo, un oeuf de Pâques est venu combler l'espace vide;

Depuis cette photo, un oeuf de Pâques est venu combler l'espace vide;

 

Toujours à l'affût de nouvelles histoires, j'étais certaine de lui faire plaisir en racontant celle de la tourterelle.

J'ai suivi l'exemple du "travail" envoyé par la maîtresse: un adulte raconte une histoire, l'enfant dessine et raconte à son tour ce qu'il a compris pendant que l'adulte transcrit ses paroles et lui demande de les relire.

Je vous laisse donc imaginer Marmotte dans son Terrier et Tit'Marmotte à l'autre bout de la France, reliées par Meet Jitsi. Tit'Marmotte écoute religieusement l'histoire de la tourterelle de Do puis prend ses crayons et m'envoie ses dessins.

Histoire de tourterelles (suite)
Histoire de tourterelles (suite)
Histoire de tourterelles (suite)

 

A son tour, elle raconte "son" histoire pendant que je l'écris pour la lui renvoyer et lui faire relire.

C'est l'histoire des oiseaux qui vont chercher à manger pour leurs petits.

Leur maman se met près des œufs et ensuite le père revient et ne voit plus la maman.

Dès qu'il voit une petite queue grise, il se précipite. Il parle plusieurs fois pour dire à sa femme de revenir dans le nid. Mais elle ne revient pas. Elle le suit et va un peu plus haut que le nid.

Ensuite, elle regarde le soleil et prend une fleur pour donner à une vache qui passait par là.

Le lendemain, on ne voit plus le nid parce que l'arbre est en feuilles avec quelques petites fleurs. Par terre, un champ de coquelicots a disparu complètement.

La maman redescend de l'arbre et fait coucou au papa qui passait dans l'herbe.

Ensuite, le papa revient avec un ver de terre dans le bec. Dès qu'il voit la femme il lui donne la moitié. Le papa va chercher un autre ver de terre mais il n'y en a plus. Comment faire ? Il est bien triste !

La femme, à son tour, va en chercher pour les petits qui vont naître bientôt.

 

Une histoire réinventée à la façon Tit'Marmotte!

Histoire de tourterelles (suite)
Partager cet article
Repost0
24 avril 2020 5 24 /04 /avril /2020 06:32

Depuis quelques années, la famille Marmotte est adhérente du Groupe Ornithologique des Deux-Sèvres (GODS). Cette association, partenaire du FIFO, a pour emblème le lirou nom local du loriot

Ce bel oiseau très discret, au chant mélodieux, se cache dans les haies autour de notre Terrier (photo empruntée au net)

Ce bel oiseau très discret, au chant mélodieux, se cache dans les haies autour de notre Terrier (photo empruntée au net)

 

Outre diverses activités, nous recevons chaque semaine une publication informatique, le duvet, pour nous informer et en ce moment pour entretenir des contacts.

C'est ainsi que récemment, Laurence a joint au Duvet une histoire écrite par Do, une adhérente. J'ai trouvé son récit très imagé, poétique et humoristique. Je lui ai demandé la permission de vous en faire part.

Voici une petite histoire pour vous distraire, j'espère, une petite histoire de chez nous.

C'est une histoire vraie, avec quelques interprétations libres que je vous laisse le soin de repérer (ou pas).

Je laisserai aussi aux parents le soin de savoir s'ils veulent la conter à leurs enfants de moins de 10 ans !

Histoire de tourterelles

Cela a commencé il y a environ deux semaines.

Notre bébé tourterelle, né dans le chêne de notre jardin l'an passé, devenu grand garçon, nous a présenté l'élue de son cœur : une jolie tourterelle gris très clair, avec des plumes blanches.

Malgré ses quelques plumes en moins à la queue, il avait séduit la plus jolie du village...

Et voici nos deux tourtereaux qui filent le parfait amour, sans fausse pudeur aucune.

Un nid est construit en haut du saule, qui n'a pourtant que peu de branches et de feuilles pour abriter l'installation. Tellement peu, d'ailleurs, que nous sommes témoins de l'évolution des travaux dans tous les détails : quelques brindilles, légers branchages et hop ! le tour est joué. Ah ! Nous sommes loin de la délicatesse des nids de chardonnerets ou de pinsons...

Quelques jours après, Madame est confortablement (hum !) installée, consciencieuse et concentrée, tandis que Monsieur, très fier, chante (!) tout à côté, bien en vue sur le toit. Quel bonheur !

Hélas ! Ce bonheur est de courte durée.

Le lendemain matin, le nid est vide : Madame a disparu ! Notre pauvre garçon, désespéré, vole du frêne au chêne, du chêne au tilleul, du tilleul au toit… il se perche à côté du nid, saute dans le saule qui ne dévoile pas son mystère. Il cherche sa bien-aimée, il ne faut pas s'y tromper…

J'ai personnellement interrogé Athéna la chevêche sur cette étrange disparition mais elle m'a juré craché pelote qu'elle n'y était pour rien.

J'ai personnellement interrogé Athéna la chevêche sur cette étrange disparition mais elle m'a juré craché pelote qu'elle n'y était pour rien.

Quelques heures plus tard, le revoilà dans le nid. Mais, mais, et oui ! il est… accompagné !

Non, détrompez-vous : pas de la petite blanche, son bel amour, mais d'une matrone aussi imposante que lui !

Visiblement, elle visite l'appartement !

Qu'en a-t-elle pensé ? Nous ne le saurons jamais. Car à cet instant, son mari jaloux est arrivé, poursuivant le couple adultère de ses cris retentissants. La bataille est rude. Entre poursuivants et poursuivis, on ne sait plus qui est qui… Le jardin et les alentours en sont témoins !

Le soir venu, nous avons enfin revu notre grand garçon… seul. Il avait, de toute évidence, perdu la lutte dans ce combat !

Histoire de tourterelles

Le pauvre esseulé finit par s'éloigner...

Le matin suivant, nous n'avons pas entrevu le malheureux.

Il est arrivé vers midi avec une nouvelle conquête, grise, toute fine, et qui, comme lui, a quelques plumes en moins à la queue ! Il lui a fait visiter le nid et visiblement, elle a été conquise (il faut dire qu'en deux jours les feuilles du saule ont bien poussé !).

Depuis, ils sont inséparables.

Je suppose que, comme moi, vous leur souhaitez tout le bonheur du monde.

Histoire de tourterelles

Voilà. Mon histoire s'arrête là ! J'espère vous avoir un peu amusés…

Histoire de tourterelles

Pour Marmotte, l'histoire ne s'arrête pas là.

Si vous voulez en savoir davantage, rendez-vous demain.

Partager cet article
Repost0
23 avril 2020 4 23 /04 /avril /2020 09:19

Hier matin, pour la première fois de l'année,

la famille Marmotte a entendu la tourterelle des bois.

Chaque année, nous attendons son retour avec impatience,

preuve que le printemps est bien là.

Je vous invite à relire l'article que j'avais consacré à ce beau colombidé à qui nous offrons volontiers gîte et couvert lors de son passage. Son doux roucoulement nous tiendra compagnie pendant cette période de confinement...

Au Sénégal pendant son séjour "hivernal" (Photo JMB)

Au Sénégal pendant son séjour "hivernal" (Photo JMB)

Si vous ne l'avez pas déjà fait, je vous invite également à acheter le film "Tant qu'il y aura des tourterelles" auprès de la boutique en ligne du FIFO.

Tant qu'il y aura des tourterelles

A propos de tourterelle...

avez-vous envie de lire la belle histoire de sa cousine la tourterelle turque?

Partager cet article
Repost0
21 avril 2020 2 21 /04 /avril /2020 11:34

La semaine dernière, mon ordinateur a rendu l'âme... Je savais pourtant qu'il était vulnérable: trop vieux, en surpoids et sans doute trop sollicité en ce moment mais je n'ai pas su le protéger. Pour moi, c'est une véritable catastrophe d'autant que, pas très sérieuse je l'avoue, je n'avais pas fait de sauvegarde depuis le début de l'année. J'ignore si, et quand, je vais pouvoir récupérer mes données.

J'avais préparé un bel article avec des tableaux et plusieurs photos, que je ne retrouve pas, pour présenter mon quilt météo du premier trimestre. J'ai la mauvaise habitude de préparer mes articles à l'avance et de les enregistrer sur le disque dur et non dans l'espace Overblog… je pense que j'ai tort.

 

 

Quilt météo (3)

Cet article sera un peu plus light que prévu!

Voici donc, le montage des trois premiers mois de l'année.

J'ai respecté le montage prévu: chaque carré, représentant une semaine, est monté sur la pointe. Je voulais compléter avec un tissu symbolisant l'hiver pour en faire un rectangle et faire un rectangle pour chaque saison. Mais, confinement oblige, pas question d'aller acheter le tissu manquant. 

Quilt météo (3)

Finalement, cela me donne une autre idée: assembler les 4 saisons en un seul panneau.

 

Quilt météo (3)

Revenons sur les carrés du mois de mars. Nul besoin d'expliquer que les deux dernières semaines n'ont pas été tout à fait semblables aux précédentes. Je ne voulais pas donner trop d'importance à ce méchant virus mais je ne pouvais pas non plus ne pas le représenter sur mon quilt.

 

 

J'ai donc pris le parti de symboliser notre confinement par une broderie au point de couchure, avec des moulinés rouge et blanc qui me font penser à de la rubalise.

J'ai donc pris le parti de symboliser notre confinement par une broderie au point de couchure, avec des moulinés rouge et blanc qui me font penser à de la rubalise.

Sans doute vous souvenez-vous que je travaille avec les mêmes tissus que mon amie Nicole. Après ces trois premiers mois, nous pouvons comparer les températures de nos régions, moi dans l'Ouest, à 100 km de l'Océan Atlantique et elle, en Alsace/Vosges. Nicole ne fait qu'un carré par semaine (température mini pour le fond et maxi pour l'appliqué) mais elle mène de front une station à 150 m d'altitude et l'autre à 400 m.

 

 

Même si les températures minimales n'ont pas été très basses cet hiver, on distingue nettement une différence entre nos 2 régions.
Même si les températures minimales n'ont pas été très basses cet hiver, on distingue nettement une différence entre nos 2 régions.

Même si les températures minimales n'ont pas été très basses cet hiver, on distingue nettement une différence entre nos 2 régions.

Danielle (une de mes co-équipières du quilt de BeeBook) m'a également confié la photo de son quilt météo réalisé en Corrèze.

Un peu plus difficile de comparer puisque les tissus sont différents. 

Admirez les détails qu'elle y a ajoutés: des paillettes pour les jours de pluie et le début du confinement, bien sûr.

Admirez les détails qu'elle y a ajoutés: des paillettes pour les jours de pluie et le début du confinement, bien sûr.

Mon clivia a bien voulu fleurir pour la 2e année consécutive après plus de 10 ans d'abstinence.

Mon clivia a bien voulu fleurir pour la 2e année consécutive après plus de 10 ans d'abstinence.

Partager cet article
Repost0
16 mars 2020 1 16 /03 /mars /2020 09:30

Avant le feuilleton que je vous ai promis, je veux vous faire partager une vidéo qui m’a fendu le cœur d’autant que je partage totalement les propos de cette libraire charentaise.

 

Boycottons les grands supermarchés qui sont de véritables réservoirs de virus. Utilisons le drive pour les produits indispensables.

Évitons les commandes par Internet, à l’étranger.

Privilégions nos petits commerces de proximité pendant la période que nous traversons et même après.

Partout, la solidarité se met en place comme ce groupe Toutes unies que vient de nous relayer La ruche des quilteuses.

Profitons de ce temps libre non prévu pour poursuivre nos ouvrages mais aussi pour prendre l’air, pour ceux qui ont la chance de vivre à la campagne. Heureusement, nous sommes mi-mars et le printemps est presque là. Regardons autour de nous, Dame Nature nous offre de douces couleurs mais surtout de nombreux trésors… à condition, bien entendu, de privilégier les lieux non pollués.

Parfum de printemps
Parfum de printemps
Parfum de printemps
Parfum de printemps

Pour ma part, c’est sans doute la saison où je profite le plus de ces jeunes pousses d’ail des ours, d’orties, des fleurs d’épine noire, de primevères et bientôt de cardamine, ornithogales et autres fleurs de sureau, acacia ou églantine. La liste est longue…

Parfum de printemps
Parfum de printemps
Parfum de printemps
Parfum de printemps
Parfum de printemps

Hier soir, nous avons testé les pâtes au pesto d’ail des ours : un régal !

Je me suis inspirée de la recette du pesto alla genovese de Cooking Julia, comme souvent ! Le basilic a donc été remplacé par l’ail des ours. La gousse d’ail est devenue inutile. N’ayant qu’un petit reste de pignons, j’ai complété par des amandes.

Parfum de printemps

Je pense que je vais renouveler l’expérience car ce pesto peut se congeler en petites quantités pour être utilisé dans d’autres recettes : pizza, feuilletés, etc.

Parfum de printemps

J’attends avec impatience la floraison de l’ail des ours

pour faire de savoureuses quiches.

Parfum de printemps
Partager cet article
Repost0
12 mars 2020 4 12 /03 /mars /2020 15:43

Déjà presque la mi-mars

et je n'ai pas pris le temps de montrer

mes blocs du quilt météo de février...

Quilt météo (2)

Pas beaucoup de changement avec le mois de janvier.

Je vous invite à visiter les blogs de La Ruche des quilteuses et Des Tulipes et des Coeurs pour voir d'autres interprétations.

Quilt météo (2)

 

Si j'avais trouvé une idée pour indiquer les jours de pluie,

ces 4 nouvelles semaines seraient très chargées!

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le terrier de Marmotte
  • : Patchwork - broderie - décoration - cuisine - nature
  • Contact

Recherche

Catégories