Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 janvier 2020 1 20 /01 /janvier /2020 13:47

Pas question d’edelweiss en ce moment...

L'étoile des Alpes

mais plutôt d'étoiles demandées par la délégation France Patchwork des Hautes- Alpes dans le but de préparer la prochaine JNA qui aura lieu le samedi 6 juin à Gap.

Voici ma modeste contribution.
Voici ma modeste contribution.
Voici ma modeste contribution.

Voici ma modeste contribution.

 

Si ce n'est pas déjà fait, vous pouvez encore vous inscrire et préparer vos étoiles en vous référant à BeeBook!

Tous les détails sont dans Les Nouvelles de décembre n°143 p10.

L'étoile des Alpes
Partager cet article
Repost0
12 janvier 2020 7 12 /01 /janvier /2020 14:22

Que serais-je sans toi mon Terrier?

Dans le dernier article de Verveine & Lin, "Pourquoi bloguer encore en 2020?", Muriel décrit avec justesse ce que je ressens depuis longtemps sans pouvoir l'exprimer.

Vu la centaine de commentaires qui a suivi, je m'aperçois que je ne suis pas la seule!

 

Jusque là j'ai toujours résisté à ces nouveaux réseaux sociaux.

Je refuse d’entrer dans cette danse qui tourne à vive allure et qui ne laisse aucun souvenir si ce n’est un vertige et puis un grand vide. Je préfère de loin prendre mon temps, déguster, revenir en arrière pour mieux savourer.

Moi qui aime la langue française, je suis choquée par ces messages, style télégramme, pleins de fautes, ces phrases qui n’en sont pas, ces petits dessins qui essaient de remplacer une belle parole.

Au risque de paraître vraiment rétro et sans vouloir être exemplaire, je défends le beau style, les photos choisies avec soin, recadrées et bien placées.

Il est vrai qu’il faut prendre du temps pour écrire un article plaisant mais quel plaisir de nouer des contacts avec les visiteurs de mon Terrier ou avec les autres blogueuses.

Grâce à ce mode d’expression j’ai fait de belles rencontres, j’ai retrouvé des amis, j’ai partagé des projets et j’espère bien poursuivre cette aventure.

Je n’oublie pas que j’ai ouvert mon Terrier suite à la lecture du blog Aux deux mercières et la proposition de Jenny de participer à un voyage au pays du Log cabin…

 

Moi aussi, j’ai des périodes de doute

mais pas pour rejoindre un autre moyen de diffusion.

Moi aussi, je ferai encore des pauses.

Moi aussi, je ne réponds pas toujours aux commentaires.

Mais moi aussi, je reste fidèle

à mon Terrier, à Verveine & Lin et à plusieurs autres.

Je profite de ce message pour remercier mes fidèles visiteurs qui laissent ou non un commentaire.

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2020 5 10 /01 /janvier /2020 17:15

Il y a un certain temps,

j’avais commencé le Farmer's Wife 1930

proposé par Gnome Angel.

Bleu, vert, jaune, rouge… ?

Par manque de motivation, je n’ai cousu qu’une vingtaine de blocs. Le reste des tissus a été utilisé pour un autre projet : le Dashing.

Chez moi, le quilting est toujours en attente

mais une idée me trotte dans la tête.

À suivre…

Avant cela, j’ai envie de réunir ces blocs orphelins pour en faire un nouveau quilt… d’autant que j’ai trouvé l’idée du montage.

Bleu, vert, jaune, rouge… ?

 

Je veux utiliser les tissus que j’ai en stock. J’ai donc cherché ce qui pouvait servir de « tissu de fond » pour faire des bandes intermédiaires. J’ai posé mes blocs sur chacune des différentes couleurs mais je ne sais laquelle choisir.

Bleu, vert, jaune, rouge… ?
Bleu, vert, jaune, rouge… ?
Bleu, vert, jaune, rouge… ?
Bleu, vert, jaune, rouge… ?
Bleu, vert, jaune, rouge… ?

 

Si vous étiez à ma place, quelle couleur choisiriez-vous ?

Je compte sur votre aide…

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2020 7 05 /01 /janvier /2020 17:48

Pour souhaiter la Bonne Année,

j’aime choisir une image qui me parle

et qui est chargée de symboles.

Cette année, le choix n’a pas été difficile :

un arbre bien entendu !

Qui peut rester insensible devant une forêt qui brûle en Australie, en Amazonie ou ailleurs ?

Comme je l’ai déjà dit, j’ai beaucoup aimé le film sur les trognes, lors du Fifo 2019.

Auprès de mon arbre...
Auprès de mon arbre...
Auprès de mon arbre...
Auprès de mon arbre...
Auprès de mon arbre...
Auprès de mon arbre...
Auprès de mon arbre...
Auprès de mon arbre...
Auprès de mon arbre...

Auprès de mon arbre...

 

Autour du Terrier, nous faisons tout notre possible pour protéger les haies en général et les arbres en particulier.

Je pense qu’en fin d’année, nous pourrions voir de magnifiques arbres à Ménigoute… j’en reparlerai en temps utile. I have a dream...

Ma sylvothérapie

Il est temps de vous dévoiler la forêt qui, pour moi, est devenue une véritable sylvothérapie grâce à BeeBook.

clic sur l'image

clic sur l'image

J’ai voulu intégrer quelques autres éléments à la manière des petits secrets de Katell : un oiseau, un papillon ou un buisson élaborés avec des Chemins de l’ivrogne coupés à main levée… j’ai osé !

Il manque les yeux ou les antennes!
Il manque les yeux ou les antennes!

Il manque les yeux ou les antennes!

Si j’ai eu beaucoup de plaisir à réaliser de nombreux arbres et même à expérimenter avec plusieurs tissus, la mise en forme de l’ensemble a été beaucoup plus délicate.

Que d’interrogations ! Ils sont restés longtemps épinglés au mur, face à l’ordi ce qui me permettait, de temps en temps, d’en déplacer quelques-uns, de rajouter une bande...

 

Ma sylvothérapie
Ma sylvothérapie
Ma sylvothérapie
Ma sylvothérapie
Ma sylvothérapie

J'ai utilisé le passage des photos en noir et blanc.

Ma sylvothérapie

Plusieurs personnes ont été sollicitées

et leurs avis, qui souvent se recoupaient,

m’ont permis de prendre confiance.

Elles se reconnaîtront!

L’un des sapins, coupé dans un tissu très « flashy », posait problème. Il fallait trouver une trace de ce tissu ailleurs. Danielle, ayant tout utilisé, m'a offert son 2e sapin mais je le trouvais trop encombrant. Je l’ai donc retaillé.

Ma sylvothérapie
Ma sylvothérapie

Le plus difficile fut de trouver une couleur qui donnerait une unité. Si j’avais suivi mon idée, je serais certainement restée dans les tons de vert ou brun mais j’avoue que le choix de cette couleur chaude me plait bien aujourd’hui.

 

Ma sylvothérapie
Ma sylvothérapie
Ma sylvothérapie
Ma sylvothérapie

Pas facile l'assemblage de blocs de tailles tellement différentes!

 

 

 

Une fois le montage terminé, il faut trouver une doublure.

À votre avis, quel fut mon choix ?

Auprès de mon arbre,
Je vivais heureux,
J'aurais jamais dû m'éloigner de mon arbre...
Auprès de mon arbre,
Je vivais heureux,
J'aurais jamais dû le quitter des yeux...

Georges Brassens

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2019 1 25 /11 /novembre /2019 08:45

... tout arbre prend racine.

C'est la raison pour laquelle c'est aujourd'hui que je vous présente l'avancée de nos plantations.

Peut-être vous souvenez-vous de cette ébauche de forêt plantée fin septembre?

Après un été très sec, nous avions choisi le premier jour de pluie pour commencer nos plantations. Bonne idée car depuis la pluie n'a pas cessé.

Chacune a continué chez elle et aujourd'hui de belles forêts poussent.

À la Sainte Catherine...
À la Sainte Catherine...

 

Brigitte, pour des raisons indépendantes de sa volonté, a mis ses arbres en jauge. Ils ne seront que plus beaux au printemps.

À la Sainte Catherine...

Après bien des hésitations et les conseils avisés d'ami(e)s artistes, la forêt de Marmotte a changé d'allure: elle s'est peuplée d'oiseaux et de papillons, les arbres se sont déplacés et une couleur chaude est venue enrichir le sol...

Il ne reste plus que le dos à fignoler.

À la Sainte Catherine...

Pierrette a saisi l'opportunité de l'arrivée des Nouvelles de l'automne pour enrichir sa forêt d'arbres brodés et s'inspirer de la finition.

À la Sainte Catherine...

Quant à Danielle: bravo à elle pour avoir déjà tout terminé!

Voici ce qu'elle nous dit:

Pour le quilting, je n'ai pas compliqué le travail. J'ai seulement tracé des cercles et des carrés en interrompant la couture qui passait sur l'arbre et j'ai fait le tour des arbres. J'ai utilisé un coton DMC n°12 vert pâle.

À la Sainte Catherine...
À la Sainte Catherine...

À bientôt pour les forêts en cours...

 

Bonne fête à toutes les Catherine!

Bonne fête à toutes les Catherine!

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2019 1 04 /11 /novembre /2019 12:14

C’est avec une multitude de merveilleuses images dans la tête

que j’entame cette première semaine de novembre.

Les trois piliers du FIFO sans qui  ce rendez-vous tout naturel ne serait pas!

Les trois piliers du FIFO sans qui ce rendez-vous tout naturel ne serait pas!

 

Le soleil nous nargue, ce matin, après plusieurs jours d’une météo peu engageante. Les pluies incessantes ont bien détrempé les abords du festival mais n’ont pas dissuadé les passionnés de nature à se rendre à Ménigoute. Bien au contraire, le public a été encore plus nombreux que d’habitude, tout particulièrement pour profiter de la quarantaine de films proposés.

 

La sélection était encore très riche, cette année, comme en témoigne l’infolettre du mois d’août :

"Habituellement, on a trois catégories : des films médiocres, des films nickel et un ventre mou", résume Patrick Luneau, chargé, avec Philippe de Grissac, d'en sélectionner une trentaine parmi la centaine de documentaires reçus. "Cette année, les quatre cinquièmes se situaient dans la catégorie supérieure." Philippe de Grissac note un parfait équilibre entre "l'artillerie lourde et des films militants, frais, fabriqués avec peu de moyens". "On a eu plus de mal que d'habitude à écarter certains films", confirme-t-il.

https://www.menigoute-festival.org/newsletters/2019-08/

Les membres du jury ont du avoir beaucoup de travail pour choisir entre toutes ces merveilles, dont une grande partie de films français.

Vous pouvez retrouver le palmarès ici.

Le lirou d'or en premier plan.

Le lirou d'or en premier plan.

Cette année, nous avons eu le plaisir de voir presque tous les films primés.

En début de semaine, nous avons beaucoup apprécié Fort CaracTerre, un film hors compétition réalisé par Hugo et Nathan Braconnier, deux frères issus de l’IFFCAM, enfants du pays, qui ont su dépeindre avec brio un paysage de bocage que nous connaissons et que nous aimons beaucoup.

Marmotte et le FIFO

Dans le même ordre d’idée, Trognes ne pouvait que nous plaire, nous qui vivons entourés de ces arbres appelés têtards chez nous.

Il a été récompensé par le « Prix du jury ».

Coïncidence, ce matin j’ouvre la page de mon calendrier de novembre…

Marmotte et le FIFO

Dominique Mansion, qui présente ces trognes dans le film, était présent. Nous avons acheté son livre et nous avons eu droit à une magnifique dédicace !

Marmotte et le FIFO

J’ai été particulièrement intriguée par In the realm of the spider-tailed viper, un film iranien qui présente une espèce de vipère totalement méconnue. Même si vous n’aimez pas les serpents, il faut observer l’image de cette queue de vipère qui ressemble tellement à une araignée que les oiseaux s’y trompent… tel est le but de ce mimétisme pour capturer les proies.

Je suis ravie que ce réalisateur présent à Ménigoute, avec qui nous avons pu échanger tout simplement, ait obtenu le « Prix de la créativité ».

Ayant un faible pour les clichés de Vincent Munier, photographe vosgien qui sait si bien capter animaux et paysages avec des fonds de brume, que je n’ai pas été surprise de retrouver cette même ambiance dans Ours simplement sauvage qui a obtenu le «Prix Paysages ».

Nous avons également beaucoup apprécié Migrations secrètes, film français très pédagogique, qui explique parfaitement le mécanisme de ce minuscule passereau qu’est la fauvette à tête noire. Pas surprenant qu’il ait obtenu le « Prix Paul Géroudet ».

Marmotte et le FIFO

En temps que Marmotte rousse, je ne pouvais que me passionner pour La folle famille des écureuils. Ce film allemand présentait, avec beaucoup d’humour, toutes sortes de sciuridés à travers le monde, ces petits mammifères rongeurs dont la marmotte fait partie.

 

Quelle joie de le voir emporter

le « Lirou d’or », grand prix  de Ménigoute !

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2019 4 10 /10 /octobre /2019 09:20

La semaine dernière, j’ai eu le plaisir de visiter l’exposition de La Bande à Patch au Temple de Chauray (79).

Cette exposition a lieu tous les 4 ans, ce qui laisse le temps à Anne-Marie Félix et à sa Bande à Patch de concocter de beaux ouvrages.

La Bande à Patch

 

Le lieu, à lui seul, mérite le détour. Ce temple qui n’a plus aucune fonction de culte est un bâtiment très original et l’intérieur se prête à merveille aux expositions.

La Bande à Patch
La Bande à Patch
La Bande à Patch
La Bande à Patch
La Bande à Patch

J’y ai retrouvé des quilts très traditionnels

La Bande à Patch
La Bande à Patch
La Bande à Patch

mais aussi de plus contemporains.

La Bande à Patch
La Bande à Patch
La Bande à Patch
La Bande à Patch

Des ouvrages réalisés à partir des kits de Neelam

La Bande à Patch

 

Ma technique fétiche: le Nine patch fantôme.

La Bande à Patch

 

J’y ai revu 2 quilts exposés à Nantes, en 2016 et 2017.

L'Espoir - Monique Tonnetot - Concours "Vol d'oies" - 2016

L'Espoir - Monique Tonnetot - Concours "Vol d'oies" - 2016

Ouvrage collectif - Concours "La pensée" - 2017

Ouvrage collectif - Concours "La pensée" - 2017

L’une des pièces maîtresse de cette exposition a été créée, en secret, par Monique Tonnetot et confectionnée par les petites mains qui n’ont découvert, qu'au dernier moment, ce que pouvaient cacher les quelque 5000 hexagones cousus au fil des semaines.

La surprise a été totale !

Water Color mais pas que...

Water Color mais pas que...

Un autre challenge avait été lancé par Anne-Hélène Nédelec : un quilt créé à partir d’une photo d’un plafond du château de Sammezzano en Toscane et réalisé également par les quilteuses de La Bande à Patch.

La Bande à Patch
La Bande à Patch

Certaines d’entre elles ont également créé des ouvrages à partir de photos de plafonds ou carrelages de divers monuments.

La Bande à Patch
La Bande à Patch

Bravo à toutes

pour vos magnifiques réalisations !


 

 

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2019 4 03 /10 /octobre /2019 08:14

 

Savez-vous planter les choux ? les arbres ?

à la mode de BeeBook ?

On les plante taille sans mesurer… à la mode de BeeBook !

Voici ce qui fait toute la différence et qui peut en dérouter certaines.

À Vichy, en juin, la famille Marmotte a partagé une maison d’hôtes, pendant 4 jours, avec 3 autres quilteuses et leurs maris. Tout le monde a sympathisé au point de nous promettre de nous revoir en fin d’été.

Rendez-vous a donc été pris pour quelques jours dans le Terrier de Marmotte avec, au programme, une journée patch pour les dames, belote et promenade pour les messieurs.

Savez-vous planter...
Savez-vous planter...

Je tiens à faire découvrir ce fameux BeeBook.

Connaissant un peu les goûts de chacune, je ne veux pas les heurter mais au contraire leur démontrer que le patch contemporain est accessible à tout le monde.

Brigitte est très tradi et Pierrette n’aime pas trop utiliser la machine. Avec Danielle, moins de soucis, d’ailleurs elle a acheté BeeBook par souscription, elle aussi.

Séance de dédicace du BeeBook à Vichy, en juin.

Séance de dédicace du BeeBook à Vichy, en juin.

Pas question d’expérimenter la coupe à main levée et encore moins les courbes.

 

Ces arbres me semblent tout à fait appropriés !

Ces arbres me semblent tout à fait appropriés !

Il faut commencer par choisir les tissus: pas de difficultés.

Dans ces tissus, trouver les morceaux nécessaires sans mesurer. Personne n'ose dire non... mais je devine un certain désaroi.

Contrairement à Annie, qui donne des dimensions dans le livre, je tiens à ce que chacune visualise approximativement 3 tailles d’arbres (grand, moyen et petit) : un peu moins facile.

C’est aussi l’occasion d’utiliser les chutes de tissu.

Vient alors le moment de la coupe (au cutter) sans gabarits ni mesures mais avec la règle (ce qui rassure un peu) : quelques erreurs dans les diagonales.

On découvre alors les premiers arbres positif /négatif et déjà les sourires apparaissent.

Savez-vous planter...

Arrive le moment de la couture à la machine, sans épingles, sans repères. Peu importe, on rectifiera par la suite. L’important, c’est de bien suivre l’ordre indiqué.

Quelle satisfaction de voir ces arbres asymétriques, tout comme dans la nature. On commence à se détendre !

Chacune est impatiente de faire une nouvelle série. Je propose d’en préparer plusieurs afin de coudre à la chaîne : quelques réticences apparaissent. La confiance n’est pas encore au rendez-vous.

Peu importe la méthode, pourvu que chacune réalise ses différents arbres et surtout prenne du plaisir.

Savez-vous planter...
Savez-vous planter...

À mon grand soulagement, à la fin de la journée, je n’entends que des commentaires positifs. Chacune est enchantée de ses réalisations!

 

Tout le monde a apprécié cette nouvelle technique et semble disposé à créer de nouveaux arbres.

Savez-vous planter...

Je voulais que cette expérience ait un goût de partage.

J’ai donc imaginé un petit jeu: chaque quilteuse choisit un arbre de chaque paire et distribue le reste aux 3 autres.

Ainsi, nous nous retrouvons avec des arbres complètement différents et surtout, nous emportons le souvenir de nos amies.

Il restera maintenant à chacune de compléter ou non et surtout d’imaginer un montage. La tâche sera délicate puisque aucun arbre n'est semblable. Il faudra ajouter des bandes intermédiaires pour harmoniser le tout.

Savez-vous planter...
Savez-vous planter...
Savez-vous planter...

Pour ma part, je sais déjà que je vais introduire quelques blocs différents issus également de BeeBook.


 

Savez-vous planter...

Ce premier assemblage n'est que provisoire.

Je vais le laisser "reposer" un peu...

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2019 3 25 /09 /septembre /2019 14:52

Voici l'affiche de l'exposition de Marie-Christine Hourdebaigt

Promenons-nous... rectificatif
 
 
Marie-Christine propose une journée de stage
 
le 8 Octobre de 9 h 30 à 17 h
 
à Vélines
 
 
 

Il reste des places.

Pour tous renseignements: 06 27 27 26 67

Partager cet article
Repost0
21 juillet 2019 7 21 /07 /juillet /2019 10:35

Je vous en ai déjà parlé ici et : cette année, encore, Joëlle Vétillard a lancé l'idée d'une nouvelle robe de mariée participative recouverte de fleurs.

 

Les volontaires sont de plus en plus nombreuses à répondre à l'appel de Joëlle.

La robe est terminée depuis plusieurs semaines... vous pouvez en voir quelques détails ici.

Millefiori
Millefiori

Comme moi, vous avez sans doute hâte de voir le résultat?

Alors, rendez-vous

 

 

dimanche 28 juillet

à Villefranche-de-Lonchat (24)

Millefiori
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le terrier de Marmotte
  • : Patchwork - broderie - décoration - cuisine - nature
  • Contact

Recherche

Catégories