Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 décembre 2020 3 09 /12 /décembre /2020 05:15

"Confortable"

Aujourd'hui, pas d'hésitation.

Pour moi, cet adjectif fait tout de suite écho à un précédent article publié dans mon Terrier à propos des charentaises.

Les pantoufles... bien entendu... et au coin du feu de préférence!

Les pantoufles... bien entendu... et au coin du feu de préférence!

Mais quelle photo symbolise ce thème chez Scrap à Puy ou chez Manu?

Partager cet article
Repost0
18 novembre 2020 3 18 /11 /novembre /2020 05:45

C'est l'ex-charentaise qui vous parle aujourd'hui.

Samedi, j'ai suivi sur France 2 un documentaire très intéressant sur la renaissance de nos célèbres pantoufles et je vous invite à le voir en replay, ici.

Il y a tout juste un an, je relatais avec nostalgie la faillite de la célèbre manufacture Rondinaud.

Voici ma dernière paire de charentaises élégantes et douillettes achetées à ce moment là, à l'Arbre à chaussures, à Saint-Maixent-l'Ecole

 

Touchez pas à la charentaise
Touchez pas à la charentaise

C'était sans compter sur la force de ce symbole charentais

qui, comme le phénix peut renaitre de ses cendres.

C'était sans compter sur la détermination de Olivier Rondinaud,

arrière-petit-fils du créateur de cette célèbre pantoufle.

C'était sans compter sur la motivation de Michel,

ancien commercial de l'entreprise.

C'était sans compter sur la mobilisation des employés

détenant un précieux savoir.


 

Collectionneur de vieilles machines à coudre, nostalgique de cette manufacture dans laquelle il a traîné ses pantoufles lorsqu'il était enfant, convaincu de la nécessité de préserver ce patrimoine charentais, Olivier s'est battu pour ne pas laisser partir ce trésor en Espagne ou ailleurs.

Avec Michel, ils ont su retrouver les fournisseurs locaux prêts à les approvisionner en temps et en heure.

Leur défi est simple: miser sur la qualité du travail artisanal humain, sur le savoir-faire des anciens employés, sur l'utilisation des matières naturelles, sur la transmission et tout simplement sur le "made in France".

Pas question pour eux de viser le productivisme. Faire travailler une quinzaine de personnes pour un nombre limité de pantoufles leur suffit. Les rêves de "grandeur" de l'après-guerre ne sont plus d'actualité.

Cependant, si la qualité de ce "cousu/retourné" n'est plus à démontrer, ces nouveaux chefs d'entreprise ont compris qu'il faut "se mettre au goût du jour".

Si les écossais ou les pieds-de-poule des charentaises ancestrales plaisent toujours, ils savent aussi trouver de nouveaux motifs, de nouvelles couleurs afin de "casser les clichés". Leurs produits sont adaptés à chaque tranche d'âge et à tous les goûts.

Touchez pas à la charentaise
Touchez pas à la charentaise
Touchez pas à la charentaise

Sans vouloir jouer les influenceuses, je vous invite à vous rendre dans une boutique locale qui vend ces nouvelles charentaises, comme par exemple "La pantoufle à Pépère".

Mais, de grâce, ne passez pas par A.....

 

Touchez pas à la charentaise

Souhaitons que cette année,

au pied de chaque sapin,

une charentaise attende le Père Noël.

On dit le patrimoine charentais mais c'est le patrimoine français...
... le béret, le pain et les pantoufles!

Christian

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2020 3 04 /11 /novembre /2020 05:11

Alors que nous vivons encore une période difficile,

il me semble plus qu'indispensable de soutenir nos petits commerces locaux

et d'être solidaires de ceux qui font preuve d'initiatives intéressantes.

Cette réflexion m'amène à vous présenter aujourd'hui quelqu'un dont j'aurais du parler depuis longtemps.

Nous avons fait la connaissance de Paul en 2016.

À portée de bière

 

Animateur autour de la préservation de l'environnement au CPIE de Gâtine Poitevine, c'est lui qui nous a entraînés puis accompagnés dans le programme « Un dragon dans notre Gâtine ».

Grâce à ses conseils avisés, nous avons appris à mieux observer nos mares et à reconnaître les différents amphibiens qui les peuplent.

De fil en aiguille mare en ruche, nous avons goûté avec lui les délices de l'apiculture et sommes devenus également de fervents adeptes.

Chacune de nos rencontres était source de discussions intéressantes sur la préservation de notre environnement. Nous avons vite compris quelles étaient ses valeurs essentielles : nature, calme, authenticité et sérénité.

À portée de bière

Comme tout un chacun, Paul a une autre passion, celle de la bière.

À portée de bière

Parallèlement à son activité professionnelle, il a appris à déguster, goûter et apprécier différentes bières. Il a suivi des formations pour s'initier au brassage. Son expérimentation d'amateur lui a déjà valu de remporter 2 prix nationaux au Musée Français de la Brasserie.

À portée de bière
À portée de bière
À portée de bière

Soucieux de partager sa passion, après ses ateliers de biérologie, il ne restait qu'un seul pas à franchir : quitter son activité professionnelle et installer sa propre microbrasserie artisanale. En plein cœur du bocage de Gâtine Poitevine, lieu encore relativement protégé, la Baraudière de Vouhé sera donc l'écrin de « À portée de bière ».

À portée de bière

Tout est étudié pour que cette installation se fasse dans le respect de l'environnement et des habitants.

À portée de bière

Bien entendu, ce projet audacieux mais bien calculé ne pourra voir le jour qu'avec des aides financières.

Paul ose donc faire appel au plus grand nombre par le biais de « J'adopte un projet ».
 

 

 

 

À portée de bière

Si vous avez envie de le soutenir, je vous invite à suivre ce lien.

En soutenant mon projet, vous participerez à la naissance de la microbrasserie de Vouhé. Une microbrasserie de territoire qui souhaite vendre sa production en direct pour un max' de lien social et de convivialité.

Paul

*toutes les photos sont empruntées au site de Paul que je remercie.

*toutes les photos sont empruntées au site de Paul que je remercie.

 

Dès début 2021, nous pourrons donc déguster "À portée de bière"

issue d'une microbrasserie à taille humaine,

proche de nous, respectueuse du vivant et de son territoire!

Partager cet article
Repost0
29 mai 2020 5 29 /05 /mai /2020 10:54

Ce 29 mai

est une journée exceptionnelle

pour une personne à qui Dame Marmotte aimerait rendre hommage.

 

 

C'est en lisant le dernier article de La Ruche des Quilteuses que j'ai trouvé une idée originale.
 

Depuis de nombreuses semaines, chacun applaudit à sa fenêtre, sur son balcon, dans  son jardin, un peu partout dans le monde.

En Angleterre, l'artiste Ian Berry a créé une œuvre originale inspirée par ces mains qui applaudissent.

Bravo

 

Personnellement, j'aimerais adresser ces applaudissements à l'un de mes jeunes frères, Jean-Pierre, dont je vous ai déjà parlé.

Véritable artiste, il travaille le bois pour en faire des merveilles.

 

Il a profité de ces longues semaines de temps libre imprévu pour finaliser un projet qu'il avait en tête depuis quelque temps déjà.

 

Et voici le chef d'œuvre!

 

Bravo

Ces applaudissements sont pour lui, 

 

 

 

 

 

pour lui dire combien je suis fière de lui

et pour lui souhaiter

 

Joyeux Anniversaire!

Bravo
Partager cet article
Repost0
21 novembre 2019 4 21 /11 /novembre /2019 09:18

Dans un mois, nous serons déjà à la veille de Noël...

il est temps de penser aux petits cadeaux!

Un peu partout en ce moment, fleurissent divers marchés de Noël où il fait bon se promener.

Si vous voulez être sûrs de dénicher des objets fabriqués par des créateurs locaux et non du "made in C...", je vous recommande tout particulièrement deux adresses.

Tout d'abord, ce week-end, à NIORT (Deux-Sèvres), le marché de créateurs à Noron.

Promenons-nous

Vous y rencontrerez deux créateurs qui me tiennent à cœur.

Sur le stand de JAMaBé, vous pourrez dénicher LE bijou que vous cherchiez depuis longtemps. Je suis témoin: c'est bien Maude qui les créée et les assemble.

Promenons-nous

Quant à Jean-Pierre, je vous l'avais déjà présenté l'an dernier. Peut-être aurez-vous le plaisir de le voir tourner ses objets sur place.

Promenons-nous
Promenons-nous
Promenons-nous
Promenons-nous
Promenons-nous
Promenons-nous
Promenons-nous

Le week-end suivant, c'est à Bassac, en Charente que je vous invite à vous rendre.

Promenons-nous

En plus de la visite de l'abbaye qui mérite le détour, là encore, vous êtes assurés de rencontrer des créateurs de talent. Vous y retrouverez Emmanuelle que vous connaissez bien par son blog ainsi que sa sœur, Hélène.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le terrier de Marmotte
  • : Patchwork - broderie - décoration - cuisine - nature
  • Contact

Recherche

Catégories