Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 avril 2019 4 04 /04 /avril /2019 10:05

Ce n’est pas le titre d’un nouveau film

ni celui d’un article de La Salamandre… quoi que…

mais ce pourrait être celui d’un nouveau livre

de Agnès Martin illustré par Virginie Sanchez.

Sauvons le soldat Frisson
Sauvons le soldat Frisson
Sauvons le soldat Frisson
Sauvons le soldat Frisson

Frisson le petit hérisson, est bien le nouveau pensionnaire du Terrier pour le plus grand bonheur de la famille Marmotte.

Cela fait bien longtemps que nous n’avions pas vu de hérisson vivant mais plutôt des cadavres aplatis sur le bitume.

Ce petit insectivore qui se croyait invulnérable grâce à son manteau piquant avait peu de prédateurs mais les dangers ont changé et son véritable ennemi est devenu celui pour lequel il œuvre !

Peu de hérissons réussissent à traverser une route, indemnes et surtout leurs proies sont empoisonnées.

À l’automne dernier, nous avons surpris ce petit Frisson à plusieurs reprises puis l’hiver est arrivé et il a du s’endormir. Dès les premiers rayons de soleil, fin février, notre ami est revenu rôder autour du merisier, sous les mangeoires à oiseaux.

Cherchez la petite boule!
Cherchez la petite boule!

Cherchez la petite boule!

Il se laisse facilement approcher afin de poser pour la photo…

Sauvons le soldat Frisson
Sauvons le soldat Frisson
Sauvons le soldat Frisson

mais son regard en dit long

et il sait se mettre en boule et filer à la vitesse de l’éclair dès que nous avons le dos tourné.

Sauvons le soldat Frisson
Sauvons le soldat Frisson

De jour en jour, il s’enhardit pour visiter les prés alentour. Maintenant que les jours sont plus longs, nous le voyons surtout à la tombée de la nuit. Nous l’avons même surpris en galante compagnie mais nous n’avons pas fait de photo afin de respecter son intimité !

Mr Marmotte est ravi d’accueillir cet auxiliaire de jardinage : limaces, chenilles et autres larves sont en danger… et comme elles n’auront pas ingurgité de poisons, Frisson notre hérisson ne risque rien.

Où loge-t-il ? Nous n’en savons rien.

Il faut dire que le Terrier regorge de murets de pierres sèches et de tas de bois.

Sauvons le soldat Frisson
Sauvons le soldat Frisson
Sauvons le soldat Frisson
Sauvons le soldat Frisson
Sauvons le soldat Frisson
Sauvons le soldat Frisson

Nous envisageons tout de même de lui construire un abri digne de ce nom comme l’un de ceux de nos voisins et amis, jardiniers modèles.

 

 

Sauvons le soldat Frisson
Sauvons le soldat Frisson

Si, comme nous, vous vous intéressez à la vie des congénères de Frisson, je vous recommande cette vidéo.

Un danger reste présent : les voitures.

Peut-être allons-nous installer ce panneau ?

 

 

 

 

 

Sauvons le soldat Frisson

Partager cet article
Repost0

commentaires

É
Merci à Marmotte et Mr Marmotte pour toute cette harmonie avec la nature.
Répondre
L
Nous avons eu deux fois la surprise de déranger des hérissons (le même ?) au printemps et en automne, juste sous un tapis de feuilles sèches : on hésite à ratisser maintenant.
Répondre

Présentation

  • : Le terrier de Marmotte
  • : Patchwork - broderie - décoration - cuisine - nature
  • Contact

Recherche

Catégories