Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 avril 2019 2 23 /04 /avril /2019 06:36

Une envie de marcher

et de découvrir une nouvelle région

conduit la famille Marmotte vers le sud des Deux-Sèvres,

en limite de Charente-Maritime.

Avec le concours de Rando pédestre en Deux-Sèvres, nous voici sur le circuit de "La commanderie des Templiers".

Ensigné, nous apparaît comme ayant été un gros village dans un passé déjà lointain.

Plusieurs "venelles" ou ruelles plus ou moins larges, encadrées de hauts murs, quadrillent le bourg.

Marmotte en marche
Marmotte en marche

Nous sommes accueillis par une statue qui nous indique que l’histoire de cette commune a été liée à celle des Templiers jusqu’en 1313.

Marmotte en marche

Au cours de notre périple, nous apercevrons la Commanderie qui abritait une chapelle templière. Il ne reste de ce bel ensemble que le donjon du XIe qui a été rénové et une ferme.

Marmotte en marche
Marmotte en marche

C’est un paysage de plaine qui nous attend avec ses cultures intensives et la présence d’une multitude d’éoliennes à l'horizon. Au loin, les forêts d’Aulnay et de Chizé limitent un peu ces grandes étendues.

Marmotte en marche
Marmotte en marche
Marmotte en marche
Marmotte en marche

Heureusement, ce sont des chemins bordés de haies qui nous permettent de randonner plus agréablement. Le chemin de Contré était emprunté par les pèlerins de Compostelle.

Marmotte en marche

Nous traversons le ruisseau de la Boudoire complètement à sec avant de nous engager sur le vieux chemin Saunier.

Marmotte en marche
Marmotte en marche

Que peut bien faire cet escargot sur un chemin aussi sec?

Marmotte en marche

C'est à dos d’ânes ou de mulets que les sauniers, venant de La Rochelle, transportaient le sel assujetti à la gabelle vers le centre de la France.

Marmotte en marche

Autrefois, pour favoriser ce trafic, ce chemin bordé d’un fossé était bien entretenu. Nous assistons aujourd’hui au résultat de ce manque d’entretien accéléré par le passage de gros engins agricoles !

Marmotte en marche
Marmotte en marche

Nous arrivons au point « culminant » de notre randonnée : il nous faudra grimper une colline d’une quinzaine de mètres pour atteindre les vestiges d’une culture autrefois importante dans la région : la vigne.

Marmotte en marche
Marmotte en marche
Marmotte en marche

Quelques vieux cerisiers confirment la présence d’anciens vergers.

Marmotte en marche
Marmotte en marche

Deux magnifiques chênes séculaires nous invitent à « redescendre ».

Marmotte en marche
Marmotte en marche
Marmotte en marche
Marmotte en marche

Arrivés au lac (à sec), nous découvrons un puits à balancier, appelé "puits à cigogne" qui n’est autre qu’un ancien dispositif de puisage.

Marmotte en marche
Marmotte en marche

Notre circuit s’achève par un petit détour vers le trou de l’Ormeau. Ce “trou”, certainement façonné de la main de l’homme, se remplit avec la montée de la nappe phréatique à l’automne. Le trop plein donne naissance au ruisseau intermittent de la Boudoire.

Marmotte en marche
Marmotte en marche
Marmotte en marche

Pourtant native d'une région de plaine, j'avoue que j'ai trouvé cette randonnée assez monotone.

Comme je regrette les paysages vallonnés de Charente!

Je m'aperçois, qu'en contre-partie, je m'habitue très bien à notre belle Gâtine poitevine et à ses paysages de bocage.

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
Merci de ce partage, nous allons essayer d'y aller.
Répondre

Présentation

  • : Le terrier de Marmotte
  • : Patchwork - broderie - décoration - cuisine - nature
  • Contact

Recherche

Catégories